Le département d’État des États-Unis, en coopération avec Meridian International Center, a offert un programme virtuel à l’endroit de 50 journalistes de différentes régions géographiques dans le but de leur fournir des informations à partager avec leur public sur les moyens innovants pour combattre la crise climatique.  

Ce programme permettra aux journalistes participants d’examiner les efforts des États-Unis pour promouvoir la coopération internationale afin de développer et d’élargir la disponibilité de diverses sources d’énergie traditionnelles et alternatives. Le programme a commencé le lundi 10 mai 2021, il concerne 50 journalistes de toutes les régions géographiques en particulier des pays touchés par des demandes de réduction des normes d’émissions et à la recherche de solutions aux défis énergétiques. Il se déroulera sur une période de trois semaines et les journalistes participants ont été spécifiquement sélectionnés par les ambassades et consulats américains.

Ces trois semaines seront marquées par :  des points de presse officiels avec des experts, des analystes et des représentants du gouvernement en matière de changement climatique, ainsi qu’un accès exclusif à des interviews et des vidéos de Washington, D.C., Michigan et Colorado. Il y aura environ trois à quatre briefings virtuels en direct par semaine. Les participants auront également accès au contenu filmé de qualité diffusé par les producteurs.

Le Service de Presses Étrangères (Foreign Press Center -FPC) a identifié des endroits aux États-Unis qui représentent des pôles d’innovation critiques pour faire face à la crise climatique grâce à la technologie et à l’innovation américaines, en réduisant les émissions et en créant des sources alternatives pour la production d’énergie. Le FPC administrera les interactions avec les participants à l’aide d’une plate-forme en ligne où les enregistrements des séances d’information et le contenu vidéo sur mesure créés par les producteurs locaux seront téléchargés pour être utilisés par les journalistes. 

Visiblement, les États-Unis sont en train de déployer des efforts sans précédent pour réduire la pollution par le carbone, promouvoir des sources d’énergie plus propres, atténuer l’impact climatique et promouvoir les efforts internationaux pour lutter contre le changement climatique mondial. Il importe de rappeler que ces actions viennent du fait que les scientifiques estiment que d’ici 2050, les facteurs de stress climatiques – y compris les ouragans, les incendies de forêt, la sécheresse, la chaleur extrême et les inondations dues à la montée des mers – pourraient contraindre entre 25 millions et 1 milliard de personnes dans le monde à quitter leur maison et leur emploi, certains temporairement, d’autres définitivement.  

Ibrahima Ndiaye 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît