Dans le dossier Aéronef, l’ancien Chef d’état-major général des armées, l’ancien chef d’état-major de l’armée de l’air, le directeur des finances et du matériel d’alors du ministère de la Défense devraient être entendus cette semaine par le procureur du pool économique et financier. Parmi les personnes qui ont reçu des convocations/invitations, l’honorable Soumaïla Cissé, chef de file de l’opposition, Ayant dénoncé cette question d’aéronef, le juge voudrait profiter de ses lumières.

En son temps, Soumaila Cissé a saisi par lettre, l’Assemblée nationale aux fins de la mise sur pied d’une commission parlementaire. Le président de l’URD voulait que la commission réponde à des questions précises. Se basant sur une déclaration du président IBK, et allant plus loin, il dénonçait l’achat des avions.

« Un premier hélicoptère Puma d’occasion, payé à près de 3,5 milliards de F CFA en violation de toutes les règles élémentaires de procédure budgétaire en la matière, est cloué au sol malgré l’achat de pièces de rechange à hauteur de 3 milliards de franc CFA.

Un second hélicoptère Puma a été acheté à 3,9 milliards de F CFA auprès d’Airbus sur la base d’un document contractuel « illisible« . C’est dire que les termes et conditions de ce contrat sont inconnus. Cet avion aussi est cloué au sol«  notait le député dans sa correspondance au président de l’Assemblée nationale.

Le procureur lui donne l’occasion de s’expliquer.

Tous les chefs militaires impliqués seront entendus. Selon nos sources, l’ancien premier ministre, Soumeylou Boubeye devra également s’expliquer devant le juge.

Alexis Kalambry

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît