Les Syndicats signataires de l’éducation du 15 octobre 2016 entameront une nouvelle grève de 240 heures, soit 10 jours à partir de ce lundi 21 janvier 2019. L’information a été donnée hier, lors d’un meeting au Lycée technique de Bamako.

Après la grève de 72 heures et celle de 120 heures, les syndicats de l’éducation s’apprêtent à entamer une autre grève de 240 heures à compter de ce lundi. Autour de leurs syndicats, les enseignants ont été informés sur l’évolution des négociations avec le gouvernement. « C’est pour préparer psychologiquement nos militants à la grève de 10 jours que nous avons organisé ce meeting », a expliqué Adama Fomba, porte-parole des Syndicats signataires de l’éducation du 15 octobre 2016.

Au regard du climat de méfiance, l’attitude du gouvernement est interprétée de diverses manières. Selon certains syndicalistes, les autorités maliennes n’ont aucun égard envers les enseignants. Pour eux, il y a une mauvaise foi de la part du gouvernement à satisfaire les doléances qui sont au nombre de seulement 10 points.

A la suite des échecs entre les deux parties, les syndicalistes envisagent de passer à la vitesse supérieure. Pour ce faire, ils comptent aller jusqu’au bout de la lutte.

Au stade des négociations, sur 10 points de revendication, 3 ont été acquis par les syndicats.

Pour éviter cette nouvelle grève, le département en charge du Travail organise une rencontre ce matin pour continuer les discussions sur les points de revendications. A cet effet, il  convoque les partenaires sociaux et l’ensemble des syndicats signataires du 15 octobre 2016 à se retrouver autour de la table. Parviendront-ils à éviter cette énième grève des enseignants.

Want and see

Zié Mamadou Koné

 L’Indicateur du Renouveau du jeudi 17 janvier 2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît