Le programme Detroit 2030 District ambitionne de réduire la consommation d’énergie et d’eau, les émissions de gaz à effet de serre pour les transports, ainsi que les initiatives de développement durable. 

Le présent brifing sur le programme Detroit 2030 District qui a eu lieu le jeudi 20 mai 2021, a été animée par Connie Lilley, directrice de Detroit 2030 District. Le programme  découle d’un programme appelé 2030 architecture Challenge, où un architecte nommé Ed Mazria a promis de mettre les architectes au défi de mieux construire des bâtiments et de les rénover pour réduire la consommation d’énergie et d’eau ainsi que les émissions de gaz effet de serre à destination et en provenance de leurs bâtiments.  Il a donc lancé ce défi avec des architectes, qui a commencé à se répandre dans tout le pays.  Et un autre architecte a proposé de ne pas se limiter à un bâtiment et prendre une ville entière. Ainsi, ils ont lancé avec Seattle, un partenariat public-privé. L’objectif est de réduire la consommation d’énergie et d’eau de 50 % d’ici 2030« Nous essayons essentiellement de prendre une ville entière de bâtiments et de créer une atmosphère sans carbone à l’intérieur des bâtiments ainsi qu’à l’extérieur des bâtiments, impliquant des émissions de transport », explique Lilley. Il y’a  beaucoup d’organisations à but non lucratif qui travaillent à cette situation.  En effet, la ville de Détroit s’est engagée à offrir de bons logements abordables.《 Nous essayons de les aider à avoir une bonne maison propre où les services publics ne représentent pas plus de 30 pour cent de leurs revenus》, dit-elle. Elle a donné le contexte sur ce à quoi ressemble Detroit, dans le Michigan. Cette très dynamique est et a été une plaque tournante de la recherche, du développement et de la fabrication pour les constructeurs automobiles ainsi que pour d’autres types de produits provenant de la ville. La ville a 143 milles carrés de terrain, située sur la rivière Detroit, elle partage une frontière avec le Canada, ce qui est selon Mme Lilley, une très bonne situation économique et qui produit pas mal d’emplois.  Les gens vont et viennent du pont ou du tunnel depuis le Canada, et cela crée beaucoup d’emplois. Il y’a 37 parcs et places.  « Nous sommes également une ville très accessible à pied, même si nous sommes connus comme la Mecque de l’automobile.  C’est une grande ville piétonne, les vélos, les cyclomoteurs, et le People Mover sont beaucoup utilisés », ajoute-elle. Le people mover, est un train au-dessus du sol, et aussi un train au sol maintenant, appelé la QLine.

Il importe de souligner qu’il y’a environ 40 entreprises qui soutiennent ce programme.  La plupart des entreprises à Detroit  à travers le pays sont vraiment axées sur la durabilité des entreprises. Detroit est une ville très bénévole, ce sont des gens de la classe ouvrière et sérieux qui n’abandonnent pas. 

Ibrahima Ndiaye

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît