La 6e édition du célèbre festival de Somasso, Festival Bélénintougou Nianalerie, a eu pour thème ‘’La culture, socle du développement dans le contexte de Covid’’. Il s’est déroulé du 22 au 25 mai à Somasso, situé dans le cercle de Bla. Organisé par l’Association pour le Développement de Somasso (ADS) et parrainé par Abdou Coulibaly. 

Après une année d’absence imposée par la crise sanitaire, le Bélénitougou est revenu en puissance. Avec non seulement un programme riche d’animation artistique, culturelle et de divertissement, le festival a aussi été un espace d’échange et de partage, tous les ingrédients étaient au rendez-vous pour rendre inoubliable les 3 jours de festivités.

Après les rites anciens, qui sont traditionnellement perpétrés lors du Bélénitougou dans le temps, le ton du festival a été donné par la troupe Niongon de Diaramana, les korodougas et les chasseurs de la région.

Niongon

En plus des activités régulières du spectacle, cette année le programme a été amélioré avec plus de divertissements (finale de football entre quatre équipes, dont deux féminines et masculines), des débats, des émissions récréatives et d’inclusion animées par l’un des partenaires phare de cette 6e édition, Renouveau TV. ‘’Le football a été un moyen de ne laisser personne de côté, car une finale a été discutée entre les filles de Somasso’’, explique Bayini Djiré, l’un des organisateurs de l’évènement.

Les trois jours ont été marqués par des spectacles culturels non-stop, les échanges entre les ressortissants de la commune, deux matchs de football, une remise importante de kits de prévention contre la Covid-19 et trois fauteuils roulants au CSref de Somasso par l’ADS, les émissions Bon Appétit et la Télé Fait Son Show de Renouveau TV.

Les artistes qui ont assuré le show pendant toute l’activité sont : Mahamadou Dembélé dit Dabara, Abdoulaye Diabaté, Sékouba Traoré dit Sékoubani, le Balafoniste Seydou Zampèrè, Rama N’gonni du Burkina Faso, Soumaial Djiré dit Soumi le Boss, le rappeur Ganaden et le Jeune Compétent.

Dabara
Abdoulaye Diabaté
Sékoubani Traoré

Lors des cérémonies, des cris de cœur ont été lancés par la population dont précisément la construction d’une route goudronnée reliant Somasso à Bla, la Femme de M. Seydou Adama Coulibaly a pris l’engagement au nom de son mari de remédier à ce problème de route.

L’artiste Sékoubani a promis un trio avec Abdoulaye Diabaté et Dabara en dédicace pour Somasso.

Comme à l’accoutumée, la deuxième nuit a été consacrée à la préparation de la galette de sorgho (Fari). Selon Madou Fané, un jeune habitant de Somasso, cette tradition existe depuis la nuit des temps, ‘’Nos arrières grands parents durant la deuxième nuit du Bélénitougou préparaient tous du Fari avec nos feuilles traditionnelles et simplement une marmite’’ explique-t-il.

Galette (Fari) et frites

Markatiè Dao, président de l’ADS, remercie la population et les ressortissants de Somasso tous les partenaires techniques et financiers pour leur contribution ‘’l’ampleur de cette édition a dépassé mon imagination, elle a été un véritable succès et tout cela grâce à tous ceux qui nous ont soutenus pour la réalisation de cette édition’’, révèle Markatiè.

Conscient de la situation sanitaire, le président de l’ADS a tout mis en œuvre pour que les mesure de prévention puissent être respectées, ‘’la covid-19 est bel et bien réelle, continuions avec le port des masques et le respect des gestes barrières’’, lance-t-il.

Il a aussi profité de l’occasion pour rappeler les gens sur l’origine du Bélénitougou, ‘’à l’origine, nous savons tous que Bélénitougou a été instauré par nos ancêtres pour renforcer les liens d’amitié et de parenté et de maintenir la cohésion sociale à Somasso’’, rappelle-t-il.   

L’ADS a pour objectif de contribuer au développement socioculturel et économique de Somasso. Elle regroupe l’ensemble des ressortissants du village de Somasso. Redynamiser par la jeune génération, cette association est aujourd’hui dirigée par Markatié Dao, qui est secondé par Zoumana Daou. Cette année, pour la réussite du festival, l’ADS a bénéficié du soutien de tous les ressortissants de Somasso et des partenaires comme le ministère de la Santé, Dr. Boubou Cissé, la Fondation Orange-Mali, etc. 

La Commune rurale de Somasso est composée de cinq villages. Avec une population estimée à environ 16 000 habitants dont plus de 5 000 dans le chef-lieu de la Commune, Somasso. Située dans le cercle de Bla (région de Ségou), Somasso est dominé par les Miniankas (composé des noms Dao, Djiré, Coulibaly…), et de quelques communautés peulhs, forgerons, soninkés et bambaras.

Hamady Sow

(envoyé spécial)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît