Dans la salle de conférence du palais de Koulouba, le Président de la Transition Assimi Goïta a accueilli plusieurs jeunes conduits par le Président du Conseil national de la jeunesse (CNJ), Habib Dakouo afin d’orienter chacun face à ses responsabilité pour la réussite du pays.

Le mardi 1er Juin 2021 comme toute la semaine d’ailleurs, le programme du Colonel Goïta fut très chargé par des rencontres. Avant de recevoir les jeunes, Très tôt le matin ce fut le tour des femmes. Devant les jeunes du Mali, le Président Goïta et son porte-parole, Commandant Baba Cissé ont réexpliqué la situation que traverse le pays et les causes de tous ces mouvements récents. 

‘’Les risques sont énormes et les tâches sont lourdes’’, a estimé le Colonel Goïta dans la gestion de la crise actuelle. Pour appeler les jeunes à y prendre part, il a réaffirmé cette citation selon laquelle, ‘’ l’avenir d’un pays dépend de sa jeunesse’’. Ainsi le président en tant que jeune, pense que tous les jeunes sont condamnés à travailler main dans la main pour faire bouger le pays. 

Il a parlé de la précarité de la vie, le désespoir et la peur des Maliens. C’est sur ces points qu’il a attiré l’attention des jeunes à faire preuve de patriotisme. Le président, se voyant jeune comme ceux en face de lui, n’a pas hésité de dire que la réussite ou l’échec de cette transition dépend de cette jeunesse. 

Le CNJ a acclamé la demande du Président de la Transition comme pour lui dire toute sa disponibilité à jouer sa partition. Mais  comment des jeunes majoritairement désespérés et chômeurs pourront aider une transition en multiples crises ? Sans aucune interaction au cours de l’audience, cela n’a pas empêché l’accord de ces jeunes. Un adage dit : « Unis nous restons débout, mais divisés nous tombons ».

Hamadoun Touré

(Stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît