Le colonel Assmi Goïta prêtera serment le lundi prochain, au CICB pour présider la Transition. Après ce serment, il nommera son Premier ministre en la personne de Choguel Kokala Maïga.

Après le retour d’Accra du colonel Assimi Goïta Président de la Transition, le gouvernement prend toutes les peines du monde à être mis en place. L’homme Choguel Kokala Maïga ne fait pas l’unanimité de tous. Certains de ses pourfendeurs le détestent parce qu’il se déclare l’héritier politique du dictateur Moussa Traoré, qu’il ne cesse d’ailleurs pas défendre. D’autres le vouent aux gémonies par le fait d’être l’un des acteurs principaux qui ont renversé le régime IBK, ou encore sa farouche position contre l’application en l’état de l’Accord issu du processus d’Alger (ce qui fait aussi craindre la CMA et très probablement la France).

Un de ses proches explique pour rassurer sur la question de l’Accord d’Alger qui reste la principale épine non encore tranchée au Mali. Selon, « Il faut faire énormément la différence entre l’homme politique Choguel et le Premier ministre Choguel. Sa position sur l’Accord est sa position en tant qu’homme politique. Choguel ne peut pas venir et annuler d’un coup tout ce que ses prédécesseurs ont accompli. L’Accord a été signé par le gouvernement, les ex-rebelles, la plateforme et d’autres parties telles que la communauté internationale. Donc il serait obligé de respecter tous ces travaux »

D’ici lundi, beaucoup de choses pourront se passer. D’ailleurs, selon notre confrère Serge Daniel de RFI, une rencontre tripartite s’est déroulée dans la nuit de mercredi à jeudi entre le Président de la Transition, Choguel Kokala Maïga et des membres de la CMA (ex-rébellion). Ces derniers avaient d’ailleurs publié un communiqué la veille, à l’issue d’un forum à Kidal pour réclamer des garanties quant à leur participation à la transition. Selon la même source, les représentants de la CMA sont sortis satisfaits de la rencontre. Ce qui augure d’une belle perspective pour la suite des événements.

La signature du décret de nomination de Choguel Kokala Maïga au poste de Premier ministre  n’attend plus que le lundi prochain où  le colonel Assimi Goïta prêtera serment devant la Cour suprême pour son entrée en fonction de président de la Transition. Après cela le nouveau Premier ministre formera son gouvernement.

Koureichy Cissé

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît