S’est tenu ce samedi 3 octobre 2020 en son siège à Hamdallaye ACI, un point de presse du  Collectif Citoyen pour le Renouveau du Mali. C’était en présence de M Sidi Djiré coordinateur du collectif, du porte parole Amadou Sanogo, Mme Bamba Aminata Konaté représentante des femmes du CCRM et de Penda Barry. 

Créer le 30 Aout 2020, le Collectif citoyen pour le renouveau du Mali(CCRM) est composé des Maliens de l’intérieur et de la diaspora qui se sont unis afin d’agir pour le changement en rétablissant le lien de confiance entre les autorités et les citoyens. Et ces dans cet optique que le collectif a tenu ce samedi 3 octobre 2020, un point de presse durant lequel une déclaration a été lu par le porte parole du collectif. Dans cette déclaration lu par Amadou Sanogo le CCRM fait mention d’innombrables points négatives que traverse notre pays, les objectifs  et le fonctionnement du CCRM y fait sont également mentionné. Parmi ces points noirs :

la mauvaise gouvernance ; les difficultés liés a la gestion des ressources naturelles du pays ; l’insécurité grandissante ; le déficit de la justice sur l’étendue du territoire ; le chômage massif et croissant etc. « Nous les citoyens maliens, femmes et hommes,  jeunes et vieux, ruraux qu’urbains, de l’intérieur et de l’extérieur du pays, avons décidé de nous réunir pour réfléchir et agir ensemble face a la situation actuelle de notre pays en fonction de nos différents expertises a travers un grand regroupement dénommé :  collectif Citoyen pour le Renouveau du Mali » a cité M Sanogo. Et pour les objectifs du CCRM, M Sanogo dira que venus de diverses horizons ont un  but commun qui est de rétablir le lien de la confiance  entre les autorités et les citoyens pour un Mali nouveau. 

Mais que cependant, CCRM se fixe comme objectifs de :

Développer des solutions en fonction des problèmes du moment ; participer au développement intégral et durable d’un nouveau Mali ; accompagner les autorités politiques pour l’émergence du Mali ; accompagner les forces de l’ordre pour la securité des personnes et des biens a travers des structures qualifiées et de qualité ; promouvoir l’appui et la mise en place des structures d’accompagnement pour le retour de la diaspora malienne ; participer a la consolidatiobn de la démocratie et de la paix ; promouvoir l’éducation, le civisme, la formation et l’emploi ; renforcer la citoyenneté et la cohésion sociale et entre autres.

Sidy sow 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît