La fête du 31 décembre approche à grands pas. Dans les grins, les jeunes cotisent pour mieux fêter. Ils  prévoient de s’offrir un dîner de rêve et pour cela chaque groupe met en place des plans pour arriver à ses fins.

La cotisation est généralement fixée à l’issue d’une réunion entre amis et membres de grins.  Alors, c’est la course contre la montre. Certains font de petits commerces, d’autres travaillent sur des chantiers et les plus nantis font recours à leurs parents pour s’acquitter des cotisations. Le prix varie selon les grins. Pour certains, c’est fixer à 5000 F CFA, d’autres 25 000 F CFA ou même 50 000 F CFA, selon la taille du groupe et la capacité financière de ses membres.

 » Cette année, nous avons prévu de louer un appartement à 200 000 F CFA pour la seule nuit du 31 décembre », explique Moussa Diarra, un jeune résidant à Lafibougou en Commune IV. Appartenant à un grin de 10 personnes, Moussa et ses amis veulent passer leur réveillon dans cet appartement en compagnie de leurs copines. Pour cela, chacun devrait cotiser la somme de 30 000 F CFA. Souvent, le payement des cotisations prend l’allure d’un défi entre les membres du grin. Chacun veut être parmi les premiers à s’en acquitter.

Ibrahima Ndiaye    

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît