Dans le cadre des festivités de la journée internationale des femmes, le centre pour la  gouvernance du secteur de la sécurité Genève (DCAF-Mali) en collaboration avec le Réseau médias pour la réforme du secteur de la sécurité (RSS), a organisé une rencontre pour permettre un échange entre les médias et les forces de défense et de sécurité (FSD) sur la prise en compte du genre dans le traitement d’information des questions de sécurité.

Le Commissaire Divisionnaire Kalipha Sylla, de la Direction Générale de la Police, le lieutenant Ouassa Ouattara de la Direction Générale de la Gendarmerie et du lieutenant-colonel Aminata Diabaté de l’État Général des Armées, ont animés une conférence débat pour échanger avec les professionnels des médias sur les difficultés, défis, et les rôles des points focaux genre dans leur structures respectives. Bien que ces structures ont connu un grand changement dans la prise en compte du genre, nombreux sont les défis qui reste à relever. Du côté de la police, le commissaire Kalipha Sylla explique que 48 points focaux genres ont étés mis en place et que le taux de femmes dans la police a connu une augmentation de 25%. Contrairement à la Police nationale, la gendarmerie n’a pas assez évolué sur la question du genre malgré les plaidoiries. Selon les propos du lieutenant Ouassa Ouattara, le personnel féminin a été accepté dans la gendarmerie en 2006 et elles n’avaient pas assez d’intimité. ‘’La gendarmerie nationale  compte seulement 5% du personnel féminin mais à cœur vaillant tout est possible et nous ferons tous pour un changement’’ confie le lieutenant Ouassa Ouattara.

Cette rencontre a non seulement permis de lever le barrière entre les femmes dans les FDS et les médias, mais a aussi été un lieu pour les femmes dans les FDS de partager leur vécu dans le service de défense et de sécurité pour permettre aux médias d’avoir une approche innovantes en matière de renforcement du rôle des femmes dans les forces de sécurité, de faire l’état des lieux de la situation, de comprendre les défis, difficultés et les rôles des femmes dans les forces de sécurité et d’avoir une autre approche dans l’accès et le traitement des informations sur les question de sécurité.

Oumou Fofana

Hamady Sow

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît