Malgré un contexte difficile pour la pratique du Golf au Mali, la présidente de la Fédération malienne de Golf (FMG), Mme Sanglier Niagalé Mariam Diané et Mme Valet Fatou Sy sont en Tanzanie pour participer au tournoi international de golf féminin en Tanzanie (AATC 2022).

A la cérémonie d’ouverture du tournoi, le drapeau malien a bien flotté au Golf club de Dar es Salaam, en Tanzanie. L’Hymne du Mali a bien été chanté car le pays est là, malgré un contexte difficile. Cette présence est le fruit de l’engagement patriotique du bureau de la Fédération malienne de golf conduit avec dextérité par Mme Sanglier Niagalé Mariam Diané. Malgré l’absence de fonds et de soutien, selon nos informations, elle a honoré le pays en répondant favorablement à l’invitation de la Fédération tanzanienne de Golf. 

« Nous ne pouvions pas rater cette rencontre internationale importante pour nous en tant que golfeurs. Il fallait y aller pour honorer notre pays », informe la présidente, jointe par nos soins depuis Dar es Salaam où se déroule le tournoi ce jusqu’au 09 septembre. Elle n’a pas effectué le déplacement seule. Pour l’occasion, elle est accompagnée par Mme Valet Fatou Sy, membre de la FMG et golfeuse.

« Elles ont pris leur billet et payent leur séjour de leur poche. Mais, en retour, c’est le Mali qui gagne en renommée. C’est notre sport qui gagne aussi », regrette  un membre de la fédération.

Obligation pour les CNO de former plus de jeunes

Au cours de la cérémonie d’ouverture du tournoi, tenue mardi 5 septembre 2022, la présidente de la Fédération tanzanienne de golf des dames, Mme Sophia Reiffenstein a salué l’engagement des différentes fédérations africaines singulièrement le courage de la présidente de la FMG, Mme Sanglier Niagalé Mariam Diané.

Aussi, au cours de la réunion, il a été décidé que tous les Comités nationaux olympiques doivent former des jeunes dans le golf. « Des jeunes doivent être formés par les Comités, c’est une recommandation de la réunion. Notre fédération avait déjà commencé la vulgarisation et la promotion du golf à travers un programme de formation pour les jeunes. Cette décision vient donc nous conforter car désormais nous pouvons saisir le Comité national olympique du Mali (CNOSM) pour former des jeunes. C’est vrai que lors de notre dernier championnat national pour les jeunes le Comité avait appuyé notre fédération, mais il peut faire plus dans le cadre de la formation des jeunes comme recommandé par la réunion ici en Tanzanie », a informé la Présidente de la Fédération.  

Pour rappel, plus d’une vingtaine de pays participe à ce tournoi All Africa Challenge Trophy en plus des représentants du PGA Tour européen.

AKK 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît