Le Groupe de suivi budgétaire (GSB), dans le cadre de la mise en œuvre des activités de SNGP (Mali Sub-national gouvernance program) et conformément aux cahiers de charge du contrat à prix fixe et ferme, a organisé le mercredi et jeudi derniers, un atelier de deux jours sur le processus budgétaire de l’Etat à Bamako, en invitant 100 participants, y compris des comités parlementaires, avec des organisations de la société civile de niveau national. Le but était de renforcer les capacités et promouvoir la communication entre les acteurs en matière de GFP.

La rencontre a ciblé a priori le grand public, les citoyens, les universitaires, les organisations de la société civile, les organisations et Associations féminines les médias, les autorités politiques et administratives du district de Bamako, notamment les membres de la Commissions finances de l’Assemblée nationale.

Il faut rappeler que le GSB s’intéresse depuis environ une décennie au Mali à l’exercice du contrôle citoyen à la gestion des ressources publiques. Par ses interventions, il a ouvert la voie à une pratique innovante de l’exercice démocratique par le biais du renforcement des mécanismes institutionnels et de l’introduction d’une approche alternative d’expression et d’implication du citoyen jusque-là dubitatif et interrogatif sur la pertinence et mise en œuvre des politiques publiques ainsi que l’utilisation des ressources budgétaires publiques. Cette activité s’inscrit dans ce cadre.

Les acteurs estiment que la rencontre va contribuer à l’amélioration de la coordination et la communication entre l’Etat central, les Collectivités territoriales et les organisations de la société civile.

L’ objectif était de renforcer les capacités et de promouvoir la communication entre les organisations faitières de la société civile, les autorités politiques et administratives, les universitaires, les médias et les citoyens afin de mieux outiller les participants dans leurs actions de suivi et de plaidoyer budgétaire. Ainsi, l’atelier  s’inscrit sous l’activité n°17 du plan de travail de Mali SNGP visant à renforcer les capacités et promouvoir la communication entre les acteurs  en matière de GFP.

Il s’agissait également de faciliter un cadre de partage et d’échanges entre OSC et la DGB sur le processus budgétaire national, mettre en place et animer un espace publique d’information et de sensibilisation sur le processus d’élaboration du budget citoyen et les possibilités qui s’offrent aux acteurs pour participer, voir influencer le processus et le contenu en fonction des besoins fondamentaux. Informer le grand public sur les allocations budgétaires de l’Etat pour l’exercice 2019 à travers, le livret du budget citoyen 2019, les dépliants, les posters géants et les medias.

Animé par la Direction nationale du budget  (DGB) et le GSB, l’ouverture de l’atelier a été  placée sous la Co-présidence du ministère de l’Economie et des finances à travers son représentant, Alassane Samaké et le représentant du président de la commission finances de l’Assemblée nationale, Souleymane Doumbia.

Ibrahima Ndiaye

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît