Le syndicat mixte de l’inter collectivité du Grand Bamako a entamé une grève d’une semaine pour dénoncer l’interpellation et la mise sous mandat de dépôt du président du syndicat et maire du district de Bamako, de celui de Baguinéda, de Mountougoula et de deux élus de la Commune I. Cette grève entamée depuis le lundi dernier ne semble pas affecter le quotidien des travailleurs de la mairie de Kati.

D’après nos constats sur les lieux, tous les travailleurs de la mairie de Kati sont au complet et vaquent à leurs occupations habituelles.

Selon le Segal, il a ordonné à tous ses agents de venir travailler normalement car selon lui, cette grève ne concerne que les maires qui sont membres du syndicat mixte de l’inter collectivité du Grand Bamako et que cela n’affecte en rien les autres agents de la mairie.

Mais malgré cette grève de sept jours, même le maire de la commune de Kati était présent à la mairie comme d’habitude et aucun changement n’a été observé jusque-là.

Les passants ne semblent pas être affectés par cette situation et viennent régler leur affaire comme dans les jours ordinaires.

Zeïnabou Fofana

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît