Selon notre analyse, il existe sept bonnes raisons dans la Charte qui font du vice-président de la transition, le Colonel Assimi Goïta président du Mali. Les détails. 

1. Aucune disposition de la charte ne  prévoit  l’incident lié au départ du président de la transition. 

2. Prestation de serment par le président et le vice-président conformément à l’article 38 de la constitution de février 1992.

3. L’institution de la présidence ,bicéphale comprenant le président et le vice-président. 

4. la précision dans la charte que le vice-président seconde le président de la transition. 

5. La charte ne mentionnant nulle part que le vice-président ne remplace pas le président en cas de vacances du pouvoir. 

6. La dissolution du CNSP empêchant la mise en application de l’article 4 . Donc absence d’organe de désignation du président de la transition. 

7. La validation de la charte par la communauté internationale à travers la CEDEAO et la dissolution du CNSP demandée par la même CEDEAO et exécutée par les autorités de la transition. 

À moins que Assimi Goïta refuse sinon il est légalement et légitimement le président de la transition.

A.Touré

Correspondance particulière 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît