A ce jour, seul le Togo respecterait les exigences et critères principaux pour la mise en place d’une monnaie unique sous-régionale, parmi les pays de la Cédéao.

L’information, rapportée par l’Agence de presse du Nigeria (NAN), émane de Zainab Ahmed, ministre des Finances, du Budget et de la Planification du Nigeria, à l’issue de la réunion du Comité des ministres des Finances et gouverneurs des banques centrales de la Cédéao, sur la question de la monnaie unique, qui s’est tenue la semaine dernière.

Rappelons que, selon la Commission de la Cédéao, une future monnaie commune exige notamment : des critères de convergence, un régime de change flexible, la lutte contre l’insécurité et la collaboration entre les pays membres de la communauté.

Ainsi, relève la ministre nigériane, avec un seul pays répondant à la majorité des critères, la date butoir de 2020 semble difficile à tenir pour la monnaie unique.

Quoi qu’il en soit, les chefs d’Etat de l’espace communautaire devraient se réunir à Abuja, le 21 décembre prochain, pour examiner les recommandations des ministres des Finances, concernant le régime de monnaie unique proposé pour la sous-région.

Agence Ecofin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît