Les diners, les boites de nuit, les restaurants, les bals masqués et les animations sur les places publiques sont à l’honneur à l’occasion des fêtes de fin d’année.

A Bamako, de nombreux endroits s’ouvrent aux fêtards à l’occasion du Saint sylvestre et du réveillon. Une tradition pour les artistes comme Oumou Sangaré et Salif Keïta, qui organisent à chaque réveillon un concert pour le bonheur de leurs fans dans leurs hôtels. Elle est une tradition bien ancrée que se prépare à perpétuer l’hôtel Azalaï, une soirée qui constitue pour le groupe une occasion de permettre à ses clients de  passer de joyeuses fêtes de fin d’année. Aussi, des concerts sont prévus avec comme lieu prisé Bama Art.

Pourtant, le Saint-sylvestre n’est plus ce qu’il était avant. Auparavant il était fêté en grande pompe partout au Mali, particulièrement à Bamako. Mais depuis 2014, cette fête si particulière a perdu tout son sens. Comme le disent les jeunes, le nouvel an, c’est toujours décevant, mais même avec cet état d’esprit, l’envie de fêter prend le dessus. La fête se sent déjà aux couleurs de la célébration, avec la décoration de certaines avenues de la capitale. D’autres ont pour coutume de fêter en famille, en groupe entre amis, et ils sont nombreux à opter pour un réveillon en famille avec une bonne ambiance.

Sira Diarra

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît