Les 23 et 24 novembre 2019, la région de Ségou a abrité la quatrième édition du Forum national de la jeune fille. Organisé par le Réseau national des organisations de jeunesse du Mali (Renajem), le forum a regroupé plus de 200 jeunes venus de Bamako, Kayes, Koulikoro, Sikasso et de Ségou. Ils ont échangé sur le leadership féminin et se sont appropriées de leur bien-être en matière de VBG et l’insertion socio-économique.

Présidé par le ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, plusieurs personnalités ont pris part à cette rencontre. Aux termes des deux jours de travaux et de réflexion, des engagements forts ont été faites pour l’épanouissement de la jeune fille au Mali.

Le Renajem est un grand réseau de jeunes. Composé essentiellement de Groupements et d’Associations de jeunes à travers tout le pays, ces jeunes sont engagés depuis très longtemps dans la lutte contre toutes les formes de violences faites aux filles et œuvrent pour l’émergence des jeunes en général.

C’est dans cette logique que le réseau, sous le leadership de son président Alioune N’Gueye, magnifie depuis 2015, la Journée internationale de la jeune fille, à travers l’organisation d’un forum. Ces forums sont des véritables espaces de plaidoyer à l’endroit des dirigeants et des décideurs pour faire sortir les jeunes filles de l’ornière. Cette année, c’est la Cité des Balanzans qui a abrité la quatrième édition du Forum national de la jeune fille.

Placé sous le thème : « Problématique du bien-être, de la VBG et de l’insertion économique des femmes et des jeunes filles. Déplacées : cas des filles domestiques ». Plus de 200 jeunes, venant des régions de Ségou, Kayes, Koulikoro, Sikasso et du district de Bamako, y ont participé.

La cérémonie d’ouverture a été présidée par le ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, en présence des représentants des ministères de la Jeunesse et des Sports, de la Santé et des Affaires sociale, ainsi que des partenaires techniques et financiers.

Le ministre a rassuré son engagement et le soutien indéfectible de son département à accompagner le réseau dans cette lutte qui s’inscrit en droite ligne des objectifs de son département. « Ce forum est à la fois un appel et une interpellation à plus de regards vers ces couches vulnérables exposées aux violences basées sur le genre qui entravent leur éducation, leur santé et leur épanouissement. Rassurez-vous de la collaboration entre mon département et le Renajem pour relever les nombreux défis et faire de l’entreprenariat féminin l’un de nos priorités”, a-t-elle promis.

Aliou Gueye, président du Renajem, a remercié les autorités administratives et politiques et les partenaires ayant contribué à la réalisation de ce forum à Ségou. Il a demandé l’engagement de tous les acteurs clés de la société pour combattre les tendances négatives.

« Les NTIC aux services de l’entreprenariat féminin, promotion et droits de la santé reproductive et sexuelle et la capture du dividende démographique et la protection des filles domestiques« , sont les différents thèmes qui ont été présentés durant les deux jours. L’ONG Educo a aussi animé un panel sur la protection des filles.

Aux sortir des travaux, des recommandations ont été présentées aux autorités pour leur permettre d’être plus efficaces. Il s’agit notamment d’approfondir la réflexion sur les problèmes qui entravent l’épanouissement de la jeune fille et de mettre en œuvre des actions plus  concrètes pour accroitre la formation professionnelle des jeunes filles. Aussi, les participants ont appelé à une plus forte implication des jeunes filles dans la promotion de la planification familiale, la santé sexuelle et la reproduction.

Diéni Albert Kalambry

Correspondant à Ségou

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît