« Il n’y aura pas de primaires. Le candidat du parti à la prochaine présidentielle sera un militant du parti », affirment les militants du parti. 

« A l’Urd il n’y a pas de candidature individuelle ». Pour notre interlocuteur, ce sont les sections qui présentent des candidats. « On ne se lève pas un matin pour dire que l’on est candidat. Ce n’est pas professionnel. Quand tu es candidat, c’est une section qui te présente. C’est une section qui porte la candidature de quelqu’un », insiste notre interlocuteur.

Notre interlocuteur est clair sur la question de l’organisation des primaires au sein du parti. Il a précisé que le parti n’a jamais eu recours à de telles pratiques. Selon lui, c’est le bureau exécutif qui procède à un dépouillement de candidatures (proposées par des sections) sur la base de principes et des critères posés. Celui qui remporte sera entériné par une conférence nationale ou un congrès.

Le vote intervient uniquement lorsque le bureau politique national n’arrive pas à trancher entre les candidats portés par les sections. C’est possible d’aller à une conférence nationale et les instances seront souveraines. « Pour le moment rien n’est arrêté », insiste notre source. « Le primaire n’est pas inscrit dans les textes de l’URD. C’est une section qui porte la candidature de quelqu’un », insiste-t-il.

Koureichy Cissé

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît