Avec d’importants investissements et travaux en cours, le Port autonome de Conakry exploité par Alport, une compagnie turque, s’érige en port d’avenir. Son mérite a été venté par le Premier ministre guinéen, Ibrahima Kassory Fofana, lors de la visite du Conseil malien des chargeurs (CMC).

En visite d’exploration et de conquête au Port autonome de Conakry, du 11 au 14 novembre 2019, une délégation du CMC conduite par son président, Babalaye Daou, a été reçue par le Premier ministre, Kassory Fofana, au nom du président de la République, Alpha Condé. D’autres rencontres avaient eu lieu avec le ministre d’Etat, ministre des Transports et son collègue des Hydrocarbures ainsi que les directrices de la Société navale guinéenne (SNG) et celle du Port autonome de Conakry de même que le directeur du Conseil guinéen des chargeurs (CGC).

Les doléances du président du CMC dont l’éloquence a été appréciée par le Premier ministre guinéen, portaient sur l’attribution d’un quai spécial, une enclave au port de Conakry en plus de la construction d’une bonne infrastructure routière sur le corridor Conakry-Bamako.

Le Premier ministre, se fondant sur les relations séculaires entre les deux pays, n’a pas réfléchi longtemps pour accéder aux requêtes des opérateurs économiques maliens. En paraphrasant d’anciens dirigeants de nos deux peuples, il a dit que « la Guinée et le Mali sont comme deux poumons dans un seul corps« . Il a ajouté, « tout ce qui peut être fait pour vous, le sera« .

Il a égrainé les grands chantiers du Pr. le président, Pr. Alpha Condé. Ces chantiers portent sur l’agrandissement, le développement et la modernisation du Port autonome de Conakry, dont la gestion a été confiée à Alport, une compagnie turque. Il a parlé de la reconstruction de la route Conakry-Dabola en deux fois deux voies, dans le but de contourner les virages dangereux et récupérer plus de 200 Km. La construction de la voie ferroviaire jusqu’à Kankan est un autre projet phare du président guinéen. D’autres chantiers comme les ports secs et espaces de repos pour chauffeurs routiers, sont aussi en cours. Des domaines sont attribués au Mali à travers le CMC, à Kankan, Cisséla, Conakry,  pour construire des entrepôts

Les responsables d’Alport sont, à leur tour, revenus sur les investissements colossaux prévus, au cours d’un diner offert à la délégation malienne. Selon son directeur, ils ont décaissé plus de 500 millions de dollars américains pour l’extension, la modernisation et l’exploitation du port, qui « sera celui du futur« .

Le chantier, déjà en évolution, envisage la réhabilitation du quai, la mise en place de 4 nouveaux ponts bascules et la construction d’un parking de 608 camions. Le nouveau port en gestation a dans ses prévisions de réaliser 21,5 milliards de tonnes de marchandises par an.

Ce programme de modernisation du port auquel les autorités guinéennes accordent une grande importance, fera du Port autonome de Conakry, selon les dirigeants d’Alport, « l’un des ports les plus grands et les plus modernes d’Afrique« .

Abdrahamane Dicko

(envoyé spécial)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît