De 5000 F CFA en juillet et comme un coup de baguette magique, la nouvelle antenne de Malivision s’est retrouvée à 8000 F CFA. Le hic est que le produit jugé comme un précieux sésame par la société n’est pas efficace. Les clients crient à l’arnaque et la société prétexte que  les travaux sont en cours.

Une personne à revenu moyen peut-il se permettre le luxe de s’offrir un décodeur Malivision ? C’est la question que se posent de nombreux détenteurs des décodeurs Malivision qui ne savent plus sur quel pied danser.Il faut trouver de l’argent, rien que l’argent tel semble être la devise de cette société anonyme à responsabilité limitée qui semble se sucrer sur le dos des Maliens. La preuve, chaque jour, ce sont des stratégies qui sont adoptées par la société pour soutirer de l’argent aux clients. La dernière en date s’est passée il y a quelques mois lorsque les clients ont été surpris d’apprendre l’existence d’une antenne à la place de celle de TV5. Dès lors les problèmes relatifs aux images ont commencé. Du coup, il a été demandé aux clients de chercher les nouvelles antennes afin d’avoir de belles images. Le coût de l’antenne était fixé à 5000 F CFA et c’était la ruée sur cette antenne.

A la surprise générale, et quelques mois après, le prix a été augmenté à 8000 F CFA. Ce qui a suscité une grosse colère du côté des clients qui se voient déjà arnaqués par la société. C’est le cas d’Amadou, un client déçu de Malivision qui s’exprime en ses termes : « Cette société a montré ses limites. C’est vrai que c’est une société commerciale, mais de là à arnaquer les populations sans que les plus hautes autorités ne pipent mot, c’est vraiment triste ». Même constat pour Lamine, cet autre client venu ce jour pour s’acheter l’antenne. Il a été très tristement surpris de savoir que le prix est passé de 5000 à 8000 F CFA sans passer la moindre information à la clientèle.

Ne demandez surtout pas les raisons de l’augmentation du prix, vous ne les saurez. En tout cas, pas au siège de Malivision au Quartier du fleuve où tout le monde semble préoccuper par autre chose que la satisfaction des clients. Cet agent s’est juste contenté d’esquiver notre question.

« Mon frère, nous aussi avons appris au même titre que vous, donc s’il vous plait, rencontrez le premier responsable qui sera certainement la seule personne à t’édifier. Là, jamais sur place, en tout cas pas ce jour de travail et il semble plus facile d’avoir le numéro du président américain que le sien. Mais le hic est que l’antenne qui est en vente n’est pas de qualité malgré l’augmentation du prix ».

« J’ai acheté la nouvelle antenne depuis quelques jours. On m’a fait d’abord savoir qu’un technicien passera chez moi pour l’installation, s’est exprimé M Sissoko, très remonté contre la situation,  mais, déplore-t-il, ce n’est qu’après achat qu’un technicien m’a fait savoir qu’ils sont  en train de travailler sur le nouveau produit. Donc j’étais obligé de remettre mon ancienne antenne. Alors ce qui fâche encore les clients est le fait de vendre les produits sachant que les travaux sont en cours ».

Malivision ou la mauvaise vision

L’on a comme impression que la Malivision a une mauvaise vision : celle de ruiner les clients à chaque fois que l’occasion se présente. Ce n’est pas aujourd’hui que cette situation a commencé. Depuis son démarrage en décembre 2002, l’entreprise a changé plusieurs fois ses décodeurs. Mais toujours faudrait-il que les clients ajoutent 10 000 ou plus. C’est-à-dire à chaque fois que la société met sur le marché un nouveau décodeur, elle exige aux clients d’aller changer l’ancien.  Compte tenu de cette situation, un mouvement dénommé Collectif des victimes de Malivision est en train de voir le jour. Le mouvement  promet de lutter contre cette injustice.

La Sirène du 14 novembre 2018

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît