L’Association des femmes de la presse malienne (AFPM) a lancé samedi 27 juillet 2019 à Bamako ses activités de sensibilisation sur la migration irrégulière et la promotion de la libre circulation dans l’espace Cedeao. 

Cette campagne a pour objectif d’impliquer les journalistes et communicateurs maliens et maliennes dans la lutte contre l’immigration irrégulière et de promouvoir la libre circulation dans l’espace Cedeao. Le but, selon la présidente de l’AFPM, Nianian Alou Traoré, est d’amener les femmes de la presse a joué pleinement leur rôle dans ce combat à travers leurs productions.

Selon Dr Broulaye Keita, représentant du ministre des Maliens de l’extérieur au lancement, le Mali est devenu aujourd’hui l’une des principales plaques tournantes de la migration irrégulière entre l’Afrique Sub-saharienne et l’Afrique du Nord. Il explique que les questions migratoires constituent un enjeu important et une préoccupation majeure pour tous les Etats de départ, de transit ou d’accueil. “La migration irrégulière est la cause de plusieurs problèmes sociales, de la mort des milliers de jeunes Maliens, de l’esclavage, de la xénophobie, etc”, a-t-il ajouté.

A lire: MALI : Les femmes journalistes s’organisent

D’où, précise-t-il, le soutien de l’AFPM par le ministère des Maliens de l’extérieur pour la réussite de la campagne d’information et de sensibilisation à travers tout le pays. “Qui parle d’information, parle de la presse. L’AFPM, étant une association des femmes de la presse, est bien indiquée pour relever le défi”, a affirmé Dr Keita.

Dans les semaines à venir, des activités seront organisées à Bamako et dans plusieurs régions du Mali. Il y aura aussi des productions d’article de presse pour sensibiliser les jeunes sur le phénomène.

L’AFPM est la plus grande association féminine de la presse au Mali. Avec comme slogan : « Femme de la presse malienne : prenons la Une », elle s’est fixée comme objectif de développer le métier et de promouvoir l’autonomisation de la femme. Nouvellement créée, elle ambitionne de faire des plaidoyers auprès des décideurs en faveur des médias dirigés par des femmes en termes de soutien à la formation pour une plus grande professionnalisation. Aussi, elle organise des activités de sensibilisation sur des thèmes sensibles pour le développement harmonieux du Mali.

Hamady Sow

(Stagiaire)

30minutes.Net

Le 27 juillet 2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît