Après la publication de la liste du nouveau gouvernement, « made in Boubou Cissé », Arouna Modibo Touré, précédemment ministre de la Communication et de l’Economie numérique, a atterri au ministère de la Jeunesse et des Sports. Le nouvel arrivant sera chargé, avec la Fédération malienne de football, de donner peau neuve aux Aigles lors de la prochaine Coupe d’Afrique des nations qui débute le 26 juin en Egypte mais aussi d’encadrer de manière forte les U20 à la coupe du monde de leur catégorie qui se tient en Pologne à partir du 23 mai 2019.

Rompu aux taches de la haute administration, patriote, Toure arrive à la tête d’un département auréolé d’une flatteuse réputation de gestionnaire rigoureux, intègre et aguerri, mettant toujours en avant les intérêts de la nation malienne.

Très sérieux et honnête il arrive au ministère des sports alors que le ciel est sombre à la Fédération malienne de football.

Pour rappel, de l’ANICT (Agence nationale d’investissement des collectivités territoriales), à l’ANPE (Agence nationale pour l’emploi) jusqu’au PMU – Mali où il est arrivé très affûté, Arouna Touré se transcende au département de la Communication et de l’économie numérique pour la cause du Mali. Avec le gouvernement Boubou Cissé, il hérite du ministère de la Jeunesse et des Sports. Fin connaisseur du sport malien et du foot d’une manière générale, ce grand patriote aura à cœur d’accompagner les équipes nationales pour les joutes continentales et mondiales. A commencer par la coupe d’Afrique des nations qui se tiendra dans quelques semaines en Egypte du 21 juin au 19 juillet 2019 où le Mali affrontera le Kenya, la Mauritanie, et la Tunisie. Sur la scène mondiale, les Aiglons, récents vainqueur de la coupe d’Afrique des Nations U20 croiseront le fer avec la France, le Panama et l’Arabie Saoudite. Il s’agit d’un challenge important pour le nouveau maître des lieux.

Rompu à la gestion de la haute administration et de la haute finance, il peut redonner un nouvel visage au secteur du sport malien surtout dans sa frange football où notre pays patine. Ce n’est pas tout car Arouna Modibo Touré hérite aussi de la jeunesse le fer de lance des activités au Mali. Quand il était ministre de l’Economie numérique, monsieur Touré a remobilisé les jeunes autour des projets porteurs qui ont attiré l’attention du président de la République qui se reconnaissait parfaitement dans ses initiatives innovantes. Vu sous cet angle, Arouna est une chance pour le Mali. Nul doute qu’il marquera de son empreinte ce département qui a besoin d’une certaine dose d’organisation pour sa stabilité. Alors, au travail donc monsieur Touré.

Issiaka Sidibé

Le Matinal du 07 mai 2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît