L’expert en développement rural, notre compatriote Mohamed Kagnassy  poursuit son combat pour  une modernisation du secteur agricole  en Afrique en vue d’accroitre les performances de production. Après la Guinée Bissau, il poursuit actuellement son plaidoyer  au Nigeria exhortant les dirigeants vers une coopération plus étroite entre les pays du Sud.

Au Nigeria, précisément à Abuja, il a été reçu par le ministre fédéral de l’agriculture et du développement rural Mohammad Mahood Abubakar. Il a été question,  au menu des échanges,  de la nécessité  de dynamiser  davantage  la coopération Sud-Sud dans le secteur de l’agriculture et de l’élevage. Des opportunités d’investissement  dans les domaines prioritaires ont eu l’assentiment des deux personnalités engagées à voir le continent africain  accroitre sa productivité agricole. L’accessibilité aux intrants agricoles essentiels notamment les engrais, les semences améliorées, la mécanisation de l’agriculture, l’identification électronique du cheptel, l’aliment bétail, la régénération des sols et la productivité, sont,  entre autres,  questions d’importance capitale sur lesquelles l’expert en développement rural a partagé ses expériences avec le ministre nigérian.

Après le département de l’agriculture, le PDG de West Wind SA qui évolue également dans le secteur des mines a eu droit à une autre rencontre fructueuse avec la ministre des mines du Nigeria, l’honorable Gbemisola Ruqayyah Saraki.

pub

Là également, il a été question de la coopération Sud-Sud, de l’intégration sous régionale, mais aussi de la mise en valeur de certaines potentialités minières notamment le phosphate, la potasse, le calcaire, entre autres.

A rappeler que fin août dernier, Mohamed Kagnassy avait eu une rencontre enrichissante à Bissau avec le ministre bissau-guinéen de l’agriculture Sandji Fati. La croissance inclusive, le partenariat public-privé, la production céréalière, la culture du coton, et la transformation locale de l’anacarde ont été les sujets passés en revue.

L’expert en développement rural Mohamed Kagnassy mène depuis quelques  années dans plusieurs pays africains un plaidoyer pour une véritable révolution verte convaincu que « l’agriculture rentable passe obligatoirement par la modernisation ». HC

pub

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît