Le président du Comité national olympique et sportif du Mali (CNOSM), Habib Sissoko a annoncé, mardi 19 mars 2019, son soutien et accompagnement dans l’organisation de Muscl’or, une compétition initiée par le Groupe Renouveau pour promouvoir l’haltérophilie au Mali.

« Toutes les disciplines sont importantes pour nous. Nous adhérons à toutes les initiatives allant dans le sens du développement des sports et la promotion de l’olympisme au Mali », a déclaré le président du CNOSM, Habib Sissoko, à la sortie d’une réunion avec les membres de la Commission d’organisation de l’émission-compétition Muscl’or. Selon le président Sissoko, cet évènement sera un véritable bouffé d’oxygène pour les pratiquants de l’haltérophilie au Mali.

« Au Mali, cette discipline fait partie des moins médiatisées. Nous espérons donc que le groupe media Renouveau nous offre le meilleur créneau pour faire sa promotion, mais aussi celle de l’olympisme qui prône le respect et la persévérance ». Il a ordonné à son équipe de tout mettre en œuvre pour participer à l’organisation technique et financière de l’évènement.

Dramane Alou Koné, promoteur du groupe Renouveau, a salué l’engagement du président du CNOSM, avant d’indiquer que l’unique objectif est de promouvoir la discipline et ses valeurs qui, dit-il, sont peu connues des maliens. A l’en croire, l’haltérophilie est une discipline importante dans la formation de l’homme vraie, dévoué et engagé pour le développement de son pays. « C’est notre modeste contribution en tant que media. La balle est désormais dans notre camp et nous ferons tout pour relever le challenge et mériter de la confiance », a-t-il promis.

La première édition de Muscl’or débutera en début avril et s’étalera sur trois mois. Elle pour objectif d’institutionaliser un rendez vous annuel, un cadre d’expression et de rencontre entre les amoureux du culturisme, de montrer au public que l’haltérophilie est un sport pratiqué par des personnes de bonne moralité. Pour cette édition, qui concernera le développé couché, l’arraché de terre, l’épreuve de pneu et l’épaule jeté ; le champion empochera la somme d’un million de F CFA. Elle porte le nom de la Première dame du Mali, Mme Keita Aminata Maïga, qui est également la présidente de l’Académie olympique du Mali.

Sory I. Konaté

30minutes.net

19 mars 2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît