Nous  étions le dimanche  19 Août  2018, et personne n’aimerait être à la place de ses deux jeunes qui  ont eu comme seul tord de dire à un groupe de jeunes pro Soumaila Cissé ‘’Boua  Ta bla’’. Il ne fallait pas, n’eut été l’implication d’une famille, ils  seraient en  train de méditer leur sort dans l’autre monde.

La scène est  horrible  et interpelle une  fois de  plus les Maliens à se ressaisir.  Les gens  qui  ont  eu  la  malchance d’assister à la scène ont compris  que la  tolérance qui était  une vertu malienne a perdu  tout son sens. En  effet, après les résultats provisoires  prononcés par le ministère de l’administration territoriale et des collectivités locales, les partisans  de Soumaila ont  entamé une  caravane dans la ville de Bamako  pour manifester,  disent ils leur  victoire. C’est dans  la célébration de cette fête qu’ils ont rencontré deux  jeunes partisans d’IBK  qui passaient sur la moto vers le 3 è pont  qui mène à Missabougou. Ces  derniers, au lieu de continuer leur chemin ont eu la malchance  de scander en disant : «  Boua ta bla », Boua ne va  pas laisser d’un  ton moqueur. Ainsi, les pros –Soumaila, très en colère  ont   donc  barré la  piste où passe  les  motocyclistes et tabassé de  toute leur force les deux  jeunes. Comme des malfrats, ils ont été tabassés  par ce  groupe de jeune proche de Soumaila. Il a fallu l’intervention d’une famille qui était proche du lieu de la  scène, j’allais du crime pour que les deux jeunes  puissent  avoir leur  vie sauvée.

Le Mali  est un pays de paix, d’amour et d’hospitalité. Malgré  la situation chaotique du pays,  l’on doit comprendre que nous finirons toujours par se retrouver. Des  moments de  tensions ne  doivent en aucun cas  nous détourner de nos valeurs sociétales, bref  de l’essentiel.

pub

Samba   Konaté

La Sirène du jeudi 23 Août 2018   

 

pub

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît