Les membres de l’amical des anciens élèves et sympathisants du lycée Amion Guindo de Sikasso (AAESLAGS) se sont rencontrés chez le président de l’amical Soumaïla S fané le samedi 18 mai 2019. Lors de la rencontré, ils ont réitéré leur soutien à Housseïni Amion Guindo, nommé ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable.

A rappeler que l’AAESLGS a été créée depuis 2010, elle est apolitique et non lucrative, aux dires de Soumaïla Fané président de l’Amical. A l’en croire, l’amical se limitait à des rencontres de retrouvaille entre anciens élèves du lycée Amion Guindo de Sikasso. Pour ce faire, elle organisait des journées culturelles et sportives pour les jeunes et enfants de Sikasso, tous les ans.

Cette année, il compte aller au-delà des aspects de diversités pour travailler pour la consolidation de la paix et la préservation contre les conflits, a-t-il laissé entendre.

Pour ce faire, le président Fané, a promis de réelles actions pour la consolidation de la paix dans les zones non encore touchées par la crise, notamment à Sikasso. Il a promis d’œuvrer en parfaite synergie d’actions avec les organisations gouvernementales ou autres qui ont les mêmes objectifs pour le Mali et la région de Sikasso. 

Après un long débat sur le bilan de l’année passée qui a été pour Rokiatou Traoré, membre de l’amical, tout à fait positif au regard des actions posées, à ne citer que les journées culturelles, d’assainissement et sportives, l’amical a félicité Housseïni Amion Guindo pour sa récente nomination à la tête du ministère de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable.

« Nous le soutenons et lui souhaitons un bon accomplissement de la mission gouvernementale portant sur l’Assainissement, l’Environnement et le Développement durable », a dit le président de l’amical, Soumaïla Fané. 

Plusieurs membres de l’amical, présents à la rencontre, ont soutenu que Housseïni Amion Guindo est un homme capable de relever les défis de développement auxquels le Mali fait face. Ils ont rappelé que le développement n’est pas totalement envisageable quand le retour de la paix n’est pas effectif sur toute l’étendue du territoire malien.

C’est avec des prières et des souhaits pour le retour total de la paix au Mali que Soumaïla S fané et ses hommes ont mis fin à leur rencontre.

La rédaction

30minutes.net

19 mai 2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît