Le bureau politique national du Parti pour la restauration des valeurs du Mali (PRVM Fasoko) a partagé, vendredi 28 décembre 2018, un dîner avec la presse, occasion pour le président du parti, Mamadou Oumar Sidibé, de saluer le mérite des journalistes et de revenir sur les faits marquants de 2018.

« Vous avez été témoin de tout ce parcours du PRVM FASOKO.Vous avez suivi, analysé et décrypté toutes nos décisions avec rigueur et professionnalisme. Merci pour vos écrits, vos analyses, vos critiques et votre grande attention dans notre investissement pour le Mali dans la passion du : Dambé, Danaya et Ladiriya », a déclaré Mamadou O. Sidibé, candidat à la dernière élection présidentielle au cours de laquelle il s’est classé 10e sur 24 avec plus de 55 000 voix. Le dîner partagé est donc un symbole, un message et un geste modeste de reconnaissance à l’endroit des hommes de medias.

C’est aussi l’occasion pour le candidat de la CRP d’échanger et de partager avec une vingtaine de journalistes. « Cette rencontre nous permet de tourner la page d’une année 2018 éprouvante avec ces difficultés mais aussi ces enseignements. Gardons le meilleur et tirons les leçons des erreurs passées pour mieux aborder la nouvelle année dont les portes s’ouvriront dans quelques jours », indique M. Sidibé, tout en rappelant les difficultés traversées par les journalistes tout au long de l’année.

« Nous savons ce que vous vivez dans le cadre de vos métiers, nous sentons ce que vous endurez les menaces, les interpellations, les dissuasions, les disparitions et les assassinats. Juste vous rassurer que nous sommes ensemble», promet-il. Il ajoute : « vous saluez de votre persévérance, votre honnêteté et votre volonté d’informer la population malienne ».

Sur les questions d’actualités, notamment le découpage administratif, le report des élections, le referendum constitutionnel, le Pacte pour la paix, la situation de crises au Nord et au centre et le projet sur l’éducation sexuelle complète, M. Sidibé a de nouveau clarifié les positions de son parti. Après avoir salué le gouvernement, que sa coalition soutient, il a fondé beaucoup d’espoirs sur le referendum et les réformes institutionnelles ainsi qu’administratives prévus.  Quant au projet d’éducation sexuelle complète, la position de son parti est claire: un abandon immédiat du projet.

« J’invite tous nos concitoyens à s’engager pour la cause de la paix et de la cohésion sociale dans un élan patriotique pour un Mali stable, un et indivisible uni dans sa diversité », souhaite-t-il.

Après avoir décerné une attestation de reconnaissance aux cadres de son parti et de la CRP pour leurs efforts durant 2018, le président Sidibé a levé la voile sur les grands chantiers de son parti en 2019. Il s’agit surtout de l’organisation d’un congrès extraordinaire, la mise en place définitive du Bureau national des jeunes et des femmes et la participation aux différentes élections annoncées (législatives, régionales, communales etc…).

Sory I. Konaté

30minutes.net

29 décembre 2018

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît