Aïssata Keita ? Ce nom ne vous dit peut-être rien. Mais elle est bien connue dans l’univers des arts martiaux au Mali et sur le continent. Ancienne sportive de haut niveau, multiple championne du Mali et sur le continent, Aïssata, après la retraite sportive, a décidé de s’engager dans l’entrepreneuriat. Elle tient aujourd’hui avec une main de fer sa salle de gym « Aishafit ». Ingénieuse, elle conduit plusieurs projets pour faciliter l’intégration des plus démunies à travers le sport.

Elle a goûté l’or dès le début de sa carrière… et ne l’a plus jamais lâché. Aïssata Keita, plus connue sous le nom Aicha, fait partie des femmes karatékas les plus décorées de l’Histoire au Mali. La trentaine révolue, elle affiche un palmarès des plus impressionnants : quintuple championne du Mali en Karaté Shotokan, coach Karaté femmes, ceinture noir 3e Dan en karate shotokan, MBA au Sport management school Paris campus Rabat, entrepreneure sociale et sportive, promotrice du centre sportif Aisha Fitness et lauréate du programme Paris 2024, un programme permettant de construire et développer des projets a fort impact social et environnemental en Afrique. La liste est longue. 

C’est après avoir rangé définitivement son kimono, que Aicha a opté pour un léger virage. De sportive, elle s’engage désormais dans l’entreprenariat du sport. Un pas plutôt réussi car elle tient désormais une salle hyper équipée dans le quartier de Niaréla, en plein centre de la capitale malienne. A Aishafit, on y trouve toutes les commodités. Il y a la possibilité de faire de l’haltérophilie, le fitness, le cardio mais surtout de pratiquer plusieurs disciplines martiales dont le karaté shotokan, le judo, toutes les formes du yoseikan budo, le taekwondo et l’aérobic. 

pub

« Chez nous au Fitness Aishafit, tout est disponible pour une bonne préparation physique et mentale. Nous sommes ouverts tous les jours à partir de 9 h et jusqu’à 21 h. Nous avons un programme riche et varié », déclare Mlle Keita. Elle ajoute : « chez nous un accent particulier est mis sur la promotion du sport féminin. Nous avons donc développé des programmes spéciaux pour permettre à celles-ci de faire du sport et de s’épanouir. Si une femme fait du sport, la probabilité est grande pour que ses enfants et son mari fassent tous du sport ».

Une ambassadrice rompue à la tâche 

Bien avant sa retraite sportive, Aicha s’était déjà impliquée dans la promotion du karaté féminin au Mali. Membre actif et très « respecté » de la Commission sport féminin de la Fédération malienne de Karaté, Aicha a été dans tous les combats pour l’épanouissement des filles dans le milieu des arts martiaux. Ce qui lui vaut d’être nommée « ambassadrice du karaté et femmes »« C’est pourquoi j’ai décidé de faire de Aishafit une salle non mixte où les femmes (toutes catégories confondues) peuvent s’entraîner sans pression, où elles se sentiront à l’aise et sans complexe », explique-t-elle. 

Dans sa gym, elle donne la possibilité à toutes les femmes de pratiquer au moins une activité sportive régulière en toute sérénité. Elle a su lever les freins qui empêchent certaines femmes maliennes de pratiquer une activité sportive (contrainte/obligations familiales, financières, professionnelles, personnelles …). 

Active sur le plan associatif et engagée, Aïssata s’est forgée au fil des ans. En plus de la formation classique, elle a suivi avec succès plusieurs stages internationaux. Lauréate à la formation en social business France dans le cadre du Programme d’incubation Paris 2024 initié par la Commission d’Organisation des Jeux Olympiques de Paris ; Aïssata a également bénéficié d’une formation de technicienne en Para-Karaté en novembre 2021 à San Sébastian Donostia (Espagne). Aussi, elle figure sur la short liste des femmes sportives maliennes lauréate du Prix Innovation Entrepreneuriale au programme d’incubation de The Next Economy  de Impact Hub Bamako. Un parcours atypique qu’elle doit, en partie, à sa ténacité. 

Abdoul K. Konaté

pub

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît