La campagne électorale pour l’élection du président de la République bat son plein et se clôturera ce vendredi à minuit, mais déjà, tous les esprits sont au dimanche 29 juillet 2018, jour de tous les espoirs pour les protagonistes.

Evidemment, le président sortant, aux termes de la journée électorale, espère voir son bail renouvelé à Koulouba pour les cinq prochaines années. Vingt-trois concurrents entendent lui ravir le fauteuil présidentiel à l’issue de la compétition, appelée vote.

Le vote est l’action de l’électeur déposant dans l’urne un bulletin imprimé avec la marque de son index sur la partie comportant la photo du candidat de son choix. Le vote de confirmation ou le vote-sanction sont quelques-unes des idées qui sous-tendent la campagne de l’élection présidentielle malienne cette année.

pub

Mais, avant toute chose, l’électeur devra être muni d’une carte d’électeur biométrique exclusivement. Arrivé au bureau de vote, il devra attendre son tour, prouver ses qualités avant de s’isoler pour choisir son candidat.

Il déposera ensuite son bulletin dans l’urne placé au beau milieu du bureau de vote en présence des membres du bureau et des délégués des candidats. Il émargera sur la liste électorale, trempera son auriculaire dans l’encre indélébile avant de retourner à ses occupations quotidiennes.

En attendant le jour J et comme à nos habitudes, notre rédaction fait le tour d’horizon du vote à travers des enquêtes, interviewes, reportages et commentaires. Les spécialistes et les citoyens éclairent davantage les néophytes sur le vote, n’omettant pas de leur prodiguer d’utiles conseils.

Bonne lecture !

Abdoul Majid Thiam   

Le Focus du mardi du 30 juillet 2018 

pub

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît