Comme prévu par les organisateurs, la fin de ce projet, capital en termes de renforcement de capacité du personnel enseignant. La  cérémonie de clôture tenue le 29 mars au Quartier du fleuve a Hôtel Onomo a enregistré la présence des représentants de la société civile, du syndicat des enseignants, le SNEC, le directeur adjoint pays d’Oxfam  Acha Atam Jackson et le représentant du ministre de l’Education Dr Augustin Poudiougo Conseiller technique. 

La fin de ce projet qui a fait ses preuves au mali depuis 2010 des organisation de la société civile, la centrale syndicale le SNEC et le ministère de l’éducation nationale avec l’appui technique d’Oxfam Novib et l’international de l’éducation ont été mise en place un programme d’éducation de qualité, les objectifs de cette réunion est de célébré la fin du projet avec les acteurs et les participant , apporter une large réflexion à ce projet, avoir des connaissances au tours pour que ce projet puisse voir le jours dans les autres régions, un partage d’expérience entre les participants, discuter de l’intégration des modules de formation dans le programme scolaire.

A la lueur de l’intervention du représentant adjoint pays Oxfam JACKSON c’est depuis 2010 qu’a commencé ce projet au mali comme toute les initiatives de Oxfam ce projet ce place dans le cadre de la recherche d’action en vue de répondre à sa mission de façon participative aux besoins des personnes vulnérables et autres. 

Quand au représentant du Ministre de l’éducation Docteur Augustin POUDIOGO Conseiller technique, a un moment le contexte du pays est marque par les mouvements de grèves répète des enseignants du fondamental et du secondaire et des étudiants, cette situation interpelle tout le monde. Elle affecte particulièrement les enfants qui sont l’avenir du pays.  Ses travaux revêt intérêt capital pendant trois jours vous avez l’occasion de faire le bilan de la mise en œuvre du projet à cet égard l’exercice permet de mettre en exergue les leçons apprises aiderons j’en suis sur nos autorités à la prise de décision, aussi elles permettront de déterminer les orientations relative à la consolidation des acquis.

Lance un vibrant appel aux uns et aux autres à déployer chacun à son niveau, tous les efforts possibles afin que l’intérêt des enfants soit mis au-dessus de tout et que les enfants du mali puis retrouver sérieusement le chemin de l’école. A cet égard l’apport et l’importance de ses modules comme ressources humaine au bénéficiaires, cette Seri de formation des personnels enseignants sur des modules adapte à l’enseignement au mali et aussi de se renforcer en terme d’acquisition pour une transmission à la jeune génération dans nos écoles. 

Amadou Aly Kouyaté

La Lettre du Mali du 03 avril 2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît