Arrivé 3e dans l’élection du nouveau Comité Exécutif de la Fédération malienne de football, remportée par Mamoutou Touré  » Bavieux » le jeudi 29 août, Alassane Souleymane n’a pas eu de voix sur les 62 possibles. Néanmoins, malgré son score, celui qui avait déjà réussi son pari en arrivant à faire valider son dossier de candidature par la Commission électorale ne s’en rougit point. D’ailleurs, il affiche un air de satisfaction et manifeste un sentiment de fierté. Il l’a fait savoir à l’issue des travaux de l’assemblée générale élective.

‘’Je n’ai aucun regret à l’issue de cette Assemblée générale élective. Je pense que je suis très satisfait par ce que je fais partie des Maliens qui étaient meurtris par la crise que nous avons vécue et qui ne finissait pas. Alors nous l’avons dit dès le début, notre candidature c’était pour apporter  une contribution pour aider à sortir de la crise. Il y a eu une élection apaisée et transparente. Tout le monde a reconnu le verdict des urnes. Comme on vous l’avait dit depuis le début, nous ne faisons pas la chasse aux voix. Mais nous proposons une alternative par ce que le football était divisé en deux camps. Alors si les deux camps ne s’entendent pas il faudrait qu’on sache qu’ils ne sont pas les seuls acteurs. Nous sommes aussi là. C’est pourquoi nous étions candidats.

Et le signal que j’ai vu dans cette salle Balla Moussa Keita à la fin des travaux est plein de symbole. La famille du football malien s’est retrouvée. La famille du football malien a signé le serment ce matin qu’elle va se remettre ensemble à travailler pour amener le football à plus de victoire, à plus de trophées. C’est ce que nous voulons. On a entendu la main tendue du nouveau président Mamoutou Touré ‘’Bavieux’’. En tout cas moi personnellement je suis à la disposition du football malien. Si on a besoin de moi en période de paix que les gens se mettent ensemble je serais là. Et si j’ai des idées qui se disent et que je  peux mettre en contribution je suis là. L’ensemble de mes colistiers aussi sont des acteurs du football, ils ont travaillé pour le football. Ils continuent à travailler. Ils sont disponibles aussi pour continuer à travailler pour le seul bien fait du football malien’’, a déclaré Alassane Souleymane, journaliste à l’ORTM (la télévision nationale).

Alassane Cissouma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît