Un important réseau de voleurs de bœufs a été mis aux arrêts par le commissaire Satigui Kamissoko et ses éléments du 2ème arrondissement de Kati.

Sous la houlette du commissaire principal Satigui Kamissoko, les éléments du commissariat viennent de mettre aux arrêts, 8 voleurs de plus de 86 bœufs transportés de Mopti jusqu’au grand marché de bétail de Kati-Dral, situé à 15 km en partant vers Kolokani.

Compte tenu de l’ampleur de l’affaire, les enquêtes ont pris un certain temps afin de bien situer les membres du réseau.

Le début des opérations paraissait simple et sans problème pour ces voleurs, jusqu’au moment où un camion rempli de bœufs arrive au marché Dral de Kati. Le chauffeur du véhicule sans prendre de risque, selon les témoins qui étaient présents sur les lieux, a pris la tangente aussitôt son véhicule déchargé. Un comportement assez étrange que suspect. Ce qui va susciter des questionnements, si bien que les éléments de la brigade de recherche du 2ème arrondissement avaient déjà pris les choses en main.

Après avoir fini de rassembler les pièces du puzzle, les enquêteurs se sont vite rendus compte qu’ils sont en face d’un cas de vol massif organisé depuis la région de Mopti jusqu’à Kati. Dans le troupeau, on pouvait constater déjà que les bœufs n’avaient pas les mêmes marques. Donc ce qui laisse à croire que les bœufs ne viennent pas aussi d’un seul troupeau. En somme, plusieurs éleveurs ont été dépossédés de leur bétail par ces voleurs de grands chemins.

Lors des investigations, pour écarter le doute nourri par les éléments de la brigade de recherche, un des voleurs s’adresse à ses coéquipiers en ces termes : « Et si nous leur disons la vérité pour qu’on en finisse avec cette histoire ». Ce qui fut chose faite. Avouant finalement être les propriétaires des bœufs qu’ils avaient au début nié l’appartenance, les 8 voleurs ont été finalement conduits sous une très bonne surveillance au commissariat de police du 2ème arrondissement de Kati.

Après audition, le Commissaire principale Kamissoko en accord avec le procureur de la République près le tribunal de Kati, les a mis à la disposition de ce dernier.

Zeïnabou Fofana

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît