Cher grand-père, le mal a encore frappé. Les ténèbres ont de nouveau fait des victimes. Les Droits humains ont de nouveau été piétinés de la plus mauvaise des manières. Oui, cher grand-père, des enfants, des femmes et des civils ont été massacrés de nouveau sous nos cieux.

Cher grand-père, le rouge-sang de notre drapeau malien a de nouveau coulé à cause du jaune-or malien et est en train d’estomper tout le vert-espoir de notre avenir. Cher grand-père l’avenir est plus que sombre.

Pourquoi tout ce drame ? Qui est à la base et pourquoi ? Qui tue au Mali ? Et pourquoi ? Oh !! Grand-père, que du mal et du mal. Qui a tué à Nantaga ? Qui a tué à Dioura ? Qui a tué à Koulôgo ?  Qui a tué à Guiré ? Qui a tué à Ôgossago ? Qui a tué à Koury ? Qui a tué à Sobanoukou ?  Qui a tué et pourquoi ? Est-ce des Maliens ? Cher grand-père, serions-nous, dans une riposte génocidaire où des civils, des femmes et des enfants innocents continueront de mourir ? Qui a mis cette machine en marche ? Qui a activé ce cirque de tueries ? Cher grand-père, cherchons, fouillons dans les faits, nous aurons des réponses. Pourquoi ne pas aller interroger les charniers de Nantaga ? Peut-être qu’on y trouvera quelque chose. Peut-être, Oui !

Cher grand-père, tous les Maliens sont tristes, toutes les Maliennes sont en larme. Le deuil est grand. Rien de plus grave que de tuer des civils, des femmes et même des enfants. Un acte qu’aucun adjectif ne qualifierait à sa hauteur. 

Cher grand-père, quand c’est dur ainsi, Dieu reste l’ultime recours car il est le plus grand secours. Oui grand-père, il nous reste la possibilité de prier, prier afin que la paix revienne dans les cœurs, prier pour que nos Forces de l’ordre aient le dessus sur l’ennemi, prier pour qu’une fois de plus le bon vivre ensemble entre Peulh et Dogon, Bozos et Bambara, Touareg et Arabe, Soraï et Béla, Nordiste, Centriste et le Sudiste puissent renaitre afin que règnent la paix et la cohésion.

Cher grand-père, la prière est le 4e pilier invisible de toutes les grandes réalisations. Prions et prions, prions avec nos cœurs, car Dieu entend les prières et les exauce. La paix vient du soi et le conflit de l’égo. Seule la prière vainc l’égo et ses ténèbres. Ne l’oublie pas grand-père, Inch’Allah ! Hasbouna Lahou wa ni-imal wakilou. Qu’Allah sauve le Mali. Amen. Cher grand-père c’était ma 12e lettre. A mardi prochain pour recevoir la treizième dans la paix et la sérénité. Amen !

Lettre de Koureichy

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît