Le ministre de la Cohésion Sociale, de la Paix et de la Réconciliation nationale, Lassine Bouaré accompagné du président du conseil supérieur de la diaspora malienne (CSDM), Mohamed Cherif Haïdara, a reçu le samedi dernier la visite de l’Association Dagakané. L’objectif de cette visite était de remercier le ministre Bouaré et le CSDM pour leur rôle dans la libération de 93 personnes dans la région de Kayes.

Le 20 décembre 2018, 93 personnes ont été arrêtées sans justification suite à l’affrontement entre les forces de l’ordre et les populations à Konsiga une localité située dans la région de Kayes.

Informée de la situation, l’Association Dagakané a entrepris des démarches auprès du ministre de la Cohésion Sociale et de la Réconciliation Nationale, Lassine Bouaré et du président du conseil supérieur de la diaspora malienne (CSDM) Mohamed Cherif Haïdara. Grâce à l’implication personnelle du ministre Bouaré, les personnes détenues ont été libérées. C’est pour remercier le ministre Bouaré et le président du CSDM que l’Association Dagakané s’est rendu, le samedi 13 avril 2019 au ministère de la Cohésion Sociale et de la Réconciliation Nationale. Le secrétaire général de l’Association Dagakané a exprimé toute sa gratitude au ministre de la Cohésion Sociale et de la Réconciliation Nationale : « Grâce à vos efforts, nos parents ont été libérés. Nous sommes venus ici pour vous en remercier. Nous n’oublierons jamais ce que vous avez fait pour nos parents. Nous sommes aussi reconnaissants envers le président du CSDM pour ses efforts en vue de la libération de nos parents » a-t-il déclaré. Prenant la parole le ministre Bouaré a remercié l’Association d’avoir pris cette bonne initiative. Il a profité de l’occasion pour remercier son collègue de la Justice qui, selon lui, a joué un grand rôle dans la libération des personnes détenues

Le président du CSDM, Chérif Mohamed Haïdara, a, à son tour, remercié le ministre Bouaré pour sa bonne collaboration et sa disponibilité pendant les démarches qui ont abouti à la libération des 93 personnes. «  Ils n’oublieraient jamais ce geste car c’est à grâce au gouvernement et à vous  que tout le monde a été libéré. Le CSDM par ma voix vous dit également merci pour ce geste qui ne peut que renforcer la cohésion sociale et la réconciliation dans notre pays » a-t-il ajouté.

Abdrahamane Diamouténé

Le Débat du 15 avril 2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît