La signature de la Convention entre l’État et Orange-Mali pour la production d’Énergie verte mixte s’est déroulée ce mardi 27 juillet au ministère des Mines, de l’Energie et de l’Eau devant les acteurs concernés.

Orange-Mali, à travers son plan Engage 2025, s’engage durablement pour l’environnement grâce à l’utilisation des énergies renouvelables.

Afin de rendre cette ambition réelle, Orange-Mali a décidé de lancer la construction d’une ferme solaire qui est une centrale composée de panneaux solaires sur 40 hectares ayant une capacité installée de 25 Mwh permettant de fournir 48 Gwh d’énergie avec 30 Mwh de stockage.

Brelotte Ba, Directeur général d’Orange-Mali, a dit que la construction de cette centrale solaire a pour objectif principal la satisfaction du besoin d’orange-Mali en électricité. Selon lui, ledit projet est l’aboutissement de plusieurs mois de travail entre les deux parties.

Il s’agit de développer le projet sous le régime de l’autoproduction déportée à savoir produire les besoins d’Orange-Mali en électricité à Kati et permettre sa consommation sur leurs différents sites et bâtiments administratifs géographiquement répartis sur le territoire malien à différents endroits.

Orange-Mali à travers des contrats avec Energie du Mali (EDM), procède à une compensation de l’énergie produite et injectée contre une réduction équivalente sur sa facture d’énergie. L’éventuel surplus de production est revendu à EDM. Un contrat de distribution/transport sera également signé avec EDM pour acheminer l’électricité aux différents points de consommation.

Par ailleurs, l’État bénéficiera d’un accompagnement dans la transformation du mix énergétique national.

Quant à EDM, elle pourra faire face à une demande croissante non satisfaite en électricité.

Pour Orange-Mali, des économies d’énergie et une forte amélioration du taux d’énergie renouvelable (RER) qui passe de 11 % à 60 % dès la première année d’exploitation de la ferme puis passe à 50 % à l’horizon du plan Engage 2025.

Le ministre des Mines de l’Energie et de l’Eau, Lamine Seydou Traoré a réaffirmé que l’Etat bénéficiera d’un accompagnement dans la transformation du mix énergétique national à travers ce projet.

Bintou Diawara

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît