Le Collectif des femmes travailleuses du district de Bamako exige la libération immédiate du maire Adama Sangaré. Vendredi dernier, en la faveur d’une assemblée générale, le Collectif a engagé le conseil du district et les autorités maliennes à tout mettre en œuvre pour l’aboutissement de cette requête.

Pour Mme Karembé Rokia Diarra, vice-présidente de l’inter-collectivité « Grand Bamako » et membre du Collectif, la mise sous mandat de dépôt d’Adama Sangaré est une situation déconcertante qui est à déplorer.

C’est pourquoi le regroupement  témoigne son soutien « total été entière » et sa solidarité à cet élu qui, selon lui,  « pendant plus de 10 ans, n’a ménagé aucun effort pour le rayonnement et l’amélioration du cadre et des conditions de vie des citoyens et citoyennes de la ville de Bamako« .

En plus de cette demande, le collectif engage le conseil du district, les élus du Syndicat de l’inter-collectivité « le Grand Bamako » et tous les responsables administratifs et politiques du district à œuvrer à l’aboutissement de cette requête dans les plus brefs délais.

La rencontre a eu lieu à la mairie du district sous la présidence du premier adjoint au maire, Harimakan Keita.

Ibrahima Ndiaye

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît