Le 1er novembre, l’attentat perpétré par le groupe terroriste État islamique du Sahara occidental contre un poste renforcé des forces armées maliennes dans les environs de la zone d’habitation d’Indelimane dans la région de Gao a fait 54 morts parmi les militaires maliens. Selon la déclaration du service de presse du gouvernement du Mali, l’armée malienne a réussi à rétablir le contrôle du camp.

Cette attaque des islamistes radicaux intervient dans le contexte d’attentats commis de plus en plus souvent par différents groupes extrémistes sévissant au Mali et dans la région du Sahara-Sahel.

Moscou condamne fermement ce nouveau crime des forces terroristes visant à déstabiliser la situation au Mali et à saper les efforts de Bamako pour la mise en œuvre de l’accord de paix et de réconciliation de 2015.

Nous exprimons nos condoléances et notre compassion aux proches des victimes, ainsi que notre soutien au gouvernement et au peuple du Mali dans la lutte contre la menace terroriste.

Source: Département de l’information et de la presse du Ministère des Affaires étrangères de Russie

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît