Cette semaine est marquée par la très prochaine implication de deux anciens présidents maliens dans la gestion de la crise malienne. La rencontre entre IBK et le Chef de file de l’opposition ainsi que le Dialogue national inclusif, le jeune activiste Hassane Bah donne son avis.

Mali Tribune : Qui êtes-vous, s’il vous plait ?

Hassane Bah : Je suis Hassane Bah, je suis télé conseiller et activiste.

Mali Tribune : Que pensez-vous de l’implication des anciens présidents dans la gestion de la crise malienne ? Est-ce une bonne chose ?

H. B. : Par rapport à l’implication des anciens présidents dans la gestion de la crise malienne oui c’est une bonne chose, ils ont de l’expérience par rapport à tout ce que le Mali  traverse aujourd’hui, donc leur implication est primordiale.

Mali Tribune : Le président IBK et le Chef de file de l’opposition se sont rencontrés, probablement sur la situation du pays, le Dialogue national. Quel est votre message à l’endroit de ces deux dirigeants ?

H. B. : Par rapport à la rencontre entre le président et l’honorable Soumaïla Cissé,  je pense qu’ils sont tous deux des hommes d’Etat, de grands hommes politiques, ils doivent aller vers un consensus. C’est-à-dire trouver un accord parce qu’ils jouent tous un rôle très important dans ce pays. L’un étant le président de la République et l’autre le Chef de file de l’opposition. Ils doivent se donner la main  afin de mettre fin à cette crise.

Mali Tribune : Quel appel lancez-vous à l’endroit de la jeunesse malienne pour le Dialogue national ? 

H. B. : Par rapport au Dialogue national, j’invite la jeunesse à s’impliquer et à s’engager pleinement parce qu’elle  joue un rôle considérable  par rapport à ce dialogue national.

Koureichy Cissé

Ousmane M. Traoré (stagiaire) 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît