« Pinceau d’Or » une nouvelle émission audiovisuelle présentée par la journaliste culturelle Aminata Agaly Yatarra a vu le jour. Elle est produite et diffusée par Express Services et grâce à l’accompagnement de l’UNESCO, à travers l’Agence Suédoise de Coopération Internationale pour le Développement, 3 émissions ont été déjà produites et seront disponibles sur des chaines de télévision privées ainsi que les plateformes digitales dédiée à l’émission. Pinceau d’Or est une véritable vitrine pour les arts graphiques.

Dans l’espace médiatique malien, le secteur culturel malien a longtemps été le parent pauvre laissé de côté. L’actualité et les médias étaient beaucoup plus dominés par les politiques et le sport, désormais la culture aussi bénéficie d’un appui de taille pour sa promotion et celle de ses acteurs 

La toute nouvelle émission audiovisuelle « Pinceau d’Or », vient combler un vide longtemps dénoncé. L’émission culturelle, Pinceau d’Or donne la parole aux artistes plasticiens pour se mettre en exergue ainsi que leurs œuvres. Initiatrice de l’émission, notre consœur Aminata Agaly Yattara explique que le Mali manquait de créneau d’expression pérenne pour le secteur malgré le potentiel légué par les pionniers que la jeune génération honore valablement par son ingéniosité. « Depuis des années, le Mali abrite la biennale internationale de la photographie. Malgré des photographes de renom comme Seydou Kéïta, Malick Sidibé, Adama Kouyaté, des peintres célèbres tels que Ismaël Diabaté, Abdoulaye Konaté qui font la fierté de la nation, notre pays n’avait pas d’émission ou production audiovisuelle permanente sur le secteur des arts graphiques », a-t-elle fait savoir avant d’expliquer que les arts graphiques désignent l’ensemble des processus propres à la conception visuelle et à la mise en scène d’une création artistique, utilisant différentes techniques comme le dessin, la peinture, la sculpture, la photographie, les installations.  

A ses dires, c’est pour intervertir cette courbe que l’idée de production de cette émission lui est venue. « Pinceau d’Or » constitue ainsi une vitrine permettant de révéler les artistes, leurs œuvres ainsi que leurs instruments de travail d’autant plus que pour la présentatrice de l’émission l’idée est de développer une culture des arts graphiques, mais aussi de faire en sorte que les artistes soient ennoblis et reconnus, qu’ils puissent vivre de leurs arts et que par ce moyen se développe un mécénat à leur profit : « Au Mali, le secteur est florissant. Des milliers de jeunes s’expriment par les arts graphiques. Mais la grande problématique est que nous ne prêtons pas une oreille attentive aux œuvres de ces jeunes. Il est temps de changer cela ».

Pour le représentant du Bureau Unesco-Mali, l’initiative est salutaire surtout qu’elle émane d’une jeune équipe de production engagée pour la promotion d’un secteur méconnu du grand public. « L’Unesco s’engage auprès du gouvernement malien pour protéger et promouvoir le secteur et consolider la paix. Elle reste disponible pour soutenir l’initiative et les artistes qui contribue au développement économique et culturelle », a rassuré Dao Aly, chargé de Programme culturel à Unesco-Mali.

Hamady Sow

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît