Le ministre de l’Entreprenariat national, de l’emploi et de la formation professionnelle, Bakary Doumbia, accompagné de ses collègues, a lancé hier à Ségou, le forum national sur l’entreprenariat des jeunes et des femmes en milieu rural. Le but est depromouvoir la création d’emplois dans le milieu rural pour et par les jeunes et les femmes du Mali.

Placé sous le haut parrainage du Président de la transition, Chef de l’État, son Excellence le Colonel Assimi Goita, le forum a démarré hier et prendra fin le 13 novembre 2021 à Ségou. L’évènement a été organisé par le ministère de l’Entreprenariat national, de l’emploi et de la formation professionnelle en collaboration avec ses partenaires. En effet, l’initiative est partie du constat selon lequel au Mali le milieu rural regorge d’énormes potentialités en matière d’opportunités d’emplois pour les jeunes et les femmes. Cependant ces potentialités demeurent faiblement exploitées par ces derniers dont une grande majorité s’adonne à l’exode rural, à la migration et à l’extrémisme violent. C’est dans le but d’inverser cette tendance que le département de l’Entreprenariat national avec ses partenaires, a décidé d’ouvrir le débat à travers l’organisation d’un forum. La rencontre a regroupé environ 200 participants et servira de cadre d’échanges et de réflexions pour les acteurs sur la problématique de l’entreprenariat des jeunes et des femmes en milieu rural ainsi que les freins liés au financement du secteur. Les groupes cibles du forum sont les jeunes et les femmes de toutes catégories et plus spécifiquement ceux qui vivent en milieu rural, l’enjeu étant de les fixer dans leur milieu d’origine en facilitant leur accès à l’emploi ou à l’auto emploi. Les cibles indirectes sont les collectivités territoriales, les organisations professionnelles agricoles, les employeurs, les incubateurs, les structures de financement (Instituts de microfinance et banques), les partenaires techniques et financiers et les communautés rurales.

Ainsi au cours des travaux, les participants feront entre autres l’état des lieux des opportunités d’emplois, l’identification des difficultés et des contraintes liées à la promotion de l’entreprenariat rural, et à l’insertion des jeunes et des femmes dans les activités rurales. En outre ils susciteront des opportunités d’emplois pour les jeunes et les femmes à travers la mise à disposition d’informations et leur orientation vers les chaînes de valeur du domaine agro-sylvo-pastoral. Les participants auront également la tache de proposer des recommandations et un plan d’actions pour la promotion de l’entreprenariat rural au niveau des jeunes et des femmes.

Après avoir épluché des efforts réalisés et certaines difficultés liées au développement dans le milieu rural, le ministre, Bakary Doumbia a fait comprendre que le chantier de réflexion est vaste et doit intégrer tout le travail de réflexion et de production intellectuelle effectué en amont par le gouvernement. Il s’agit du principal document d’orientation en matière agricole qu’est la loi n-06-40/AN-RM portant loi d’orientation agricole au Mali. En effet, cette loi a pour but de promouvoir une agriculture durable, moderne et compétitive reposant prioritairement sur les exploitations familiales agricoles reconnues, sécurisées, à travers la valorisation maximale du potentiel agro écologique et des savoir-faire agricoles du pays et la créations d’un environnement propice au développement d’un secteur agricole structuré. « Ainsi en vertu de cette loi, L’État privilégié l’installation des jeunes, des femmes et des groupes vulnérables comme exploitants agricoles, notamment en favorisant leur accès aux facteurs de production et par des mécanismes d’appuis techniques ou financiers particuliers », dit-il. Le ministre a rassuré que les réponses aux questions soulevées contribueront à faire de l’entreprenariat en milieu rural une réalité en construisant une véritable convergence des politiques de l’emploi, des politiques agricoles ainsi que celles de l’éducation et de la formation.  Étaient présents à ce forum, le représentant du maire de Ségou, les gouverneurs, entre autres.  

Ibrahima Ndiaye  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît