Cher grand-père…

Tout d’abord, je commence par clore la cérémonie pour ne pas oublier quoi que ce soit. On ne peut pas satisfaire les Maliens. Après un livre, c’est la virgule qu’ils critiquent.

Cher grand père ma 33ème lettre que voici, clôt ma petite réflexion sur le Mali. Cher grand-père, moi je pense qu’un forum national est bien. Que tout le monde parle est bien. Qu’on vide les cœurs est encore mieux. Mais grand-père, le Mali a aussi besoin d’un vrai pansement d’expert en Etat sans concession aucune.

Cher grand-père, c’est beau de louer la gloire du passé et aussi de promettre un avenir radieux mais le présent interpelle notre regard sur les 3 ou 4 pouvoirs et leurs fonctionnements, sur les 8 institutions et leurs missions. Cher grand-père, en Etat, il ne reste plus rien pour le Mali.

Oui cher grand-père, le pessimisme est la quinine indispensable au traitement d’une maladie. Ce qui reste au Mali ce sont nos frontières. Oui le terrorisme a fait mal au Mali, la rébellion en a fait de même mais chers grand-père, le laxisme, le népotisme, l’ignorance, la négligence et le laissez-passer ont le plus assassiné notre pays.

Cher grand-père, tu es au village, ces trucs ne t’intéressent pas. Je sais. Tu es très content pour la réussite du forum national inclusif. Tu as vu tes frères venus du Sénégal et d’autres frères revenus sur eux-mêmes. Oui c’est joli, ce sont des beaux matériaux de construction mais grand-père, mais on a besoin de vrais constructeurs. On a besoin d’un vrai pansement.

Cher grand-père, j’ai une autre très bonne nouvelle. Les séparatistes ont déposé les armes pour prendre les idées. Désormais c’est la course aux séductions pour enfin, j’en sûr, nous amener vers un référendum de scission. Oui grand-père, ils ont renoncé au conflit avec les armes mais qui sait pour l’intention de diviser ?

Oui grand-père, je sais que vous ne comprenez rien à ce retour brusque mais « que peut le bœuf face au lion ensanglanté«  ? Les maitres français n’avaient plus de chance au Mali et je sais que la Russie n’allait pas protéger les séparatistes. Quel choix avait les séparatistes si leur protectorat même, était menacé d’être persona non grata au Mali.

Cher grand-père, donc je te dis bonne et heureuse année 2020 ! J’espère te retrouver dans 2 semaines avec toute la famille. Je salue tout le village. Je salue les enfants qui n’ont plus d’avenir, plus d’école, les femmes sans droit ni indépendance, les filles cibles de mariage précoce et forcé, d’excision et autres. Je salue les jeunes sans avenir cibles potentielles de terrorisme et de banditisme. Je salue le chômage au village et l’absence de d’Etat de Droit et d’écoles. Je salue un avenir sombre du Mali.

Mais Dieu est grand et la grandeur est divine. Tout est « sauvable«  et rien n’est encore perdu. Le Mali peut- être sauvé si nous nous donnons la main pour ré-panser l’Etat, refonder un vrai Etat démocratique et de Droit pour une vraie Nation. Nous ferons le Mali de demain. Inch’Allah ! Bonne et heureuse année 2020 à tous les Maliens et les ancien azawadiens ! Vive le vivre sans guerre ni guéguerre !  Les débats sont clos.

Lettre de Koureichy

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît