Après la démission de l’ancien président Ibrahim Boubacar Keita (IBK), le Comité National pour le Salut du Peuple qui est actuellement aux commandes du pays a très vite prit quelques mesures pour la stabilité et la quiétude du pays. Parmi ces règles se trouve l’instauration du couvre-feu, qui s’étend de 21h à 05h du matin.

Dès 20h30, jeune et vieillard, chacun coure pour regagner rapidement la maison. Ils se disent entre eux ‘’cette fois-ci c’est les militaires qui sont aux commandes, eux ils ne blaguent pas’’. Personne ne veut se voir sur les statu WhatsApp et Facebook.

Les boutiques, boîtes de nuit, resto et bars ont tous fermés aux environs de 20h, personne ne veut prendre de risque. Les rues, les grins et les autoroutes sont tous vide, même les chiens ont peur de se promener tellement que l’ambiance est très calme.

‘’Tout le monde a été témoin du couvre-feu de 2012, après le coup d’état effectuer par Sanogo. Tous ceux qui ont essayés de jouer le dur ont été humiliés, les boutique on saccager, les Dibiterie vidé et même certaines stations ont payé de leur essence. Les militaires ne plaisantent pas, moi je ferme ma porte depuis 20h30’’ explique un chef de famille à Niamakoro.  

Hamady Sow

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît