Votre bihebdomadaire, Mali Tribune, a été primé à la 3e édition du Prix Mali media Awards (Mama), organisée par la Fondation Twindi en partenariat avec l’ONG internationale néerlandais, Freepress Unlimeted et les organisations faitières de la presse au Mali. Ce prix célèbre l’excellence dans le journalisme au Mali.

L’article primé dans la catégorie presse écrite est le reportage : « Mambry : Le sacrifice des femmes pour la survie des déplacés, victimes de pratiques esclavagistes dans le Kaarta » de notre journaliste Sory I. Konaté, publié le 28 mai 2019. Dans les autres catégories, les lauréats sont : Abdrahamane Sissoko, directeur du journal le « Wagadou », dans la catégorie genre, la radio a été glanée par Seydou Sylla de « Benkan ». Issouf Koné est le lauréat de la catégorie blog, suivi de Hassane Koné pour la presse en ligne. Quant à la catégorie de la télévision, le choix du jury a porté sur le reportage de Mohamed Dagnoko. Enfin, le prix spécial a été remis à Mariam Coulibaly de « Studio Tamani ». Chaque lauréat a eu droit à un ordinateur, une attestation et un trophée.

Le directeur exécutif de la Fondation Tuwindi, Tidiani Togola, a rappelé que ce prix s’inscrit dans le soutien de la liberté de la presse. Il ajoute : « Nous avons fait le choix de passer à l’avant-garde dans la démocratie, dans les nouvelles générations pour pouvoir émerger une nouvelle façon de penser pour cueillir l’excellence dans les médias, et l’excellence dans nos pratiques quotidiennes ». S’adressant aux journalistes, Tidiani conseille : « On ne peut respecter un homme de médias qu’à travers la qualité et la force de l’exercice que cet homme est capable de faire. Nous voulons que vous nous informez ». Avant de préciser : « A Tuwindi, nous ne cherchons plus de bons journalistes. Nous croyons à l’excellence. Notre ambition est de faire en sorte que ceux qui trouvent ces attestations puissent simplement être des excellents ».

Présent à la cérémonie de remise des prix, le ministre Yaya Sangaré a précisé que ces genres d’initiatives doivent être encouragés. Il estime que la liberté de la presse a été acquise de façon difficile en 1991. « Et je pense qu’il sera difficile d’attenter à cela. Nous ferons en sorte que cette liberté soit sauvegardée et préservée », a-t-il promis.

La rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît