Selon une enquête réalisée en 2016 par la Cedéao sur les politiques migratoires en Afrique de l’Ouest, plus de 80% des migrations africaines sont internes au continent africain et concerne près de 19 millions de personnes, dont 6,7 millions en Afrique de l’Ouest et 3,5 millions en Afrique centrale. Les femmes représentent 47,1% et les jeunes entre 15 et 24 ans 16% des migrants.

Malheureusement, les capacités des médias à couvrir la migration sont relativement faibles, le contenu des médias fournit souvent une description inexacte des facteurs migratoires, couvre rarement des histoires de migrants ou met l’accent sur les risques migratoires, ce qui donne souvent une fausse image des migrants.

C’est dans ce contexte que l’Unesco, en collaboration avec l’Agence italienne pour la Coopération au développement (AICS), et en partenariat avec le Ministère de la Communication Chargé des Relations avec les Institutions, Porte-parole du Gouvernement ont procédé au lancement du projet « Autonomiser les jeunes en Afrique à travers les médias et la communication » pour renforcer l’accès à l’information migratoire en faveur des jeunes. Ce projet d’une durée de trois ans est une initiative de l’Unesco et couvre huit pays de l’Afrique de l’ouest et du centre que sont le Cameroun, la Côte d’Ivoire, le Ghana, la Guinée, le Mali, le Niger, le Nigéria et le Sénégal.

Au cours de la cérémonie, une présentation du projet a été faite, suivi des échanges qui ont permis aux participants et aux futurs journalistes de s’approprier du projet qui contribue à l’atteinte des objectifs de l’Agenda 2063 de l’Union Africaine à travers son Cadre de politique migratoire pour l’Afrique, qui préconise, entre autres actions stratégiques, l’accès à des informations précises sur la migration de main-d’œuvre, avant le départ et après l’arrivée, y compris les conditions d’emploi, les recours et l’accès aux conseils juridiques en cas de violation des droits humains.

Source : Unesco

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît