Très exigeant en matière de qualité, celui qui a été le premier de sa classe veut être le premier du Gouvernement Transition sans être Premier Ministre, par la qualité des services offerts aux populations. Lamine Seydou Traoré, ministre des Mines, de L’Énergie et de l’Eau, puisse que c’est de lui qu’il s’agit, ambitionne de révolutionner le secteur de l’énergie au Mali. C’est dans ce contexte qu’il vient de doter la société Énergie du Mali (EDM) de 4 groupes électrogènes de 100KVA, devant alimenté la centrale thermique de Sirakoro, à la périphérique de Bamako. Les 4 groupes électrogènes (en image) ont quitté le port d’Abidjan pour Bamako. 

BIENTÔT LA FIN DU DÉSASTRE !

Il faut rappeler que la Société d’Énergie du Mali (EDM) a aujourd’hui une dette d’exploitation de 180 milliards F CFA. Cette société est confronté à la vétusté du réseau, à l’absence d’investissements et à une demande qui augmente de 10 % chaque année.

Avec cet investissement, il s’agit à court terme que les Maliens pâtissent moins de la période chaude, de fin février à juin, marquée par l’étiage de basses eaux.

Il faut à présent réduire les sources de délestage, dues principalement à des pannes sèches des groupes électrogènes qui ne sont pas suffisamment alimentés en combustibles, et la vétusté des postes de transit dont certains ont pris feu, ces derniers temps…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît