La 11e édition du  tournoi d’athlétisme dénommé Meeting de Lafiabougou s’est tenue le samedi 9 février dernier au centre d’entrainement de Lafiabougou en commune IV du district de Bamako. Une édition à l’image des précédentes qui a tenu toutes ses promesses avec la participation d’une vingtaine d’écoles, de centres et de clubs issus des différentes communes du district de Bamako et de Kati en toutes catégories confondues. Initié par Ousmane Koké  Mariko, directeur technique de la ligue d’athlétisme de Bamako et non moins président du Centre d’entrainement de Lafiabougouen en partenariat avec la Ligue d’athlétisme de Bamako, le Meeting de Lafiabougou devient au fil des éditions, l’une des compétitions phares d’athlétisme dans la capitale malienne.

Entretien exclusif !

Bonjour, monsieur  Mariko, pouvez-vous nous parler de votre Meeting que vous organisez  chaque année depuis 2008 ? 

Le Meeting de Lafiabougou est une compétition que j’ai initiée en 2008 et qui se tient chaque année au Centre d’entrainement de Liabougou. Je peux dire aujourd’hui que ce Meeting  est le tournoi d’athlétisme le plus important et le plus populaire de Bamako car il  regroupe chaque année des dizaines d’écoles, de clubs, de centre d’entrainement de  toutes catégories, de minimes aux seniors. Le Meeting permet non seulement de détecter de jeunes talents mais aussi de rapprocher l’athlétisme au monde scolaire et à la population. C’est une compétition qui contribue aujourd’hui au développement de la discipline au Mali.

Comment vous est venue l’idée de la création de ce Meeting ? 

Après ma retraite internationale, je me suis posé  quelques questions sur ce que je peux faire d’utile pour mon sport préféré qu’est l’athlétisme. Un sport qui m’a tout donné, ce que je peux apporter à ma commune qui m’a honoré à travers un diplôme de reconnaissance pour le développement du sport ainsi qu’à mon pays qui m’est très cher. Et ma réponse a été de mettre en place un centre et une compétition qui peuvent  avoir un impact positif sur développement de l’athéisme au Mali. C’est pourquoi j’ai décidé  de mettre en place  le Centre d’entrainement de Lafiabougou et d’initier le Meeting pour plus de  visibilité et promouvoir  l’athlétisme.  

Quel bilan tirez-vous des 11 ans d’existence du centre et du Meeting de Lafiabogou ?

Le bilan est positif. Entre 2008 et 2018 nous avons chaque année, un jeune d’ici qui représente le Mali  au championnat du monde des cadets et Juniors. Et cela sans favoritisme car  je n’ai jamais été décideur à ce niveau. Donc c’est grâce à leur talent. Malgré l’état de notre terrain, nous avons beaucoup  de champions du Mali en athlétisme même au niveau des Seniors. Pour exemple, Amadou, Kayantao détient aujourd’hui le  record de championnat ouest-africain en 800m avec un chrono de 1’48 ». Quant au Meeting,  nous ne  pouvons que  nous en réjouir car chaque année il relève de nouveaux athlètes qui feront sans doute la fierté  du Mali dans les années à avenir    

Comment vous jugez-vous la 11e édition que venez d’organiser ?

Cette 11e édition a été un succès car pour la  première fois un club  de Kati, le Réveil club,  a participé à l’événement et pour  la première fois nous avons enregistré des écoles en kids athlétiques ou athlétisme des enfants. Nous avons bénéficié aussi du partenariat de la fédération malienne d’athlétisme  et celui  de la ligue d’athlétisme de Bamako. Je dirais que cette 11e édition a été une grande satisfaction pour nous et espérons que la prochaine aura plus d’ampleur.

Vous avez des partenaires qui vous accompagnent dans l’organisation du Meeting ?

Non n’avons pas de partenaires  pour le moment. Nous organisons cette compétition chaque année avec nos propres ressources. C’est donc l’occasion  pour moi d’inviter tous ceux qui souhaitent se joindre à nous dans le but de promouvoir cette compétition pour qu’ensemble nous puissions atteindre nos objectifs. Je pense que le Meeting de Lafiabougou est une initiative qui ne demande aujourd’hui qu’à être soutenue. 

Quelles sont vos ambitions par rapport au Meeting ?

 Notre principale ambition c’est de faire de ce tournoi une compétition internationale et économique pour qu’elle puisse contribuer à rehausser l’image de l’athlétisme malien.

Réalisé Youssouf Koné

Source : Match

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît