La Commission démocratique indépendante pour la médiation entre l’opposition, la majorité et la société civile pour une cohabitation pacifique entre toutes les couches sociales au Mali (CDI-Médiation), a animé une rencontre, samedi 3 août 2019 à Bamako, au cours de laquelle elle a présenté son manifeste pour le retour de la paix.

Dans ce manifeste, le président Makan Sidibé, demande aux Maliens, de privilégier les méthodes « civilisées«  et de bannir les violences dans les règlements des différends. Il préconise les pratiques de bonne gestion des affaires publiques par les autorités dont le contraire est la cause de tous les conflits. 

Le président Sidibé a profité de cette rencontre pour revenir sur les actions posées par la CDI-Médiation, créée en novembre 2018. Selon lui, son mouvement a rencontré plusieurs acteurs politiques au Mali dont le Chef de file de l’opposition, le président de l’EPM, certains leaders de la jeunesse malienne et le président de la société civile. Avec la crise au centre, le président Makan Sidibé, révèle ses nombreux déplacements dans la région de Mopti pour rencontrer les protagonistes.

« Je salue les actions du gouvernement à travers le Premier ministre, Dr. Boubou Cissé, qui ne ménage aucun effort pour le retour de la paix au Mali« , a lancé M. Sidibé, avant d’ajouter que la CDI-Médiation sera toujours à côté du gouvernement et tous les acteurs « Débout pour le retour de la paix au Mali ».

La rencontre s’est déroulée en présence du représentant du ministre de la Solidarité et de la Lutte contre la Pauvreté, Sékou Oumar Dembélé, le président local de la CDI-Médiation en Commune IV, Dramane Diop, plusieurs représentants des chefs coutumiers et religieux.

Koureichy Cissé

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît