La mission de la  Wafa est de mettre en place un environnement permettant la disponibilité et l’utilisation optimale d’engrais de qualité aux producteurs ouest-africains.

Mettre en place un nouveau bureau, rédiger une nouvelle constitution… étaient des objectifs de l’assemblée générale de West African Fertilizer Association (Wafa, Association régionale des professionnels de l’engrais en français). La rencontre, du 13 au 14 février, avait pour cadre le siège du Groupe Toguna sur la route de l’aéroport. La cérémonie d’ouverture était placée sous la présidence du secrétaire général du ministre de l’Agriculture, Lassine Dembélé.

Mettre en place des engrais de qualité aux paysans ouest africain à moindre coût, est objectif global de la Wafa, a rappelé le président Diabaté. Selon lui, pour assurer l’approvisionnement suffisant des pays de l’Afrique de l’Ouest en engrais de qualité, à la bonne dose, au bon moment, au bon endroit, les professionnels de cette filière ont jugé utile de se regrouper au sein d’une association, qui souhaite contribuer activement au développement du secteur agricole.

Celle-ci entend regrouper tous les acteurs de la filière engrais et d’une manière générale tous ceux qui interviennent professionnellement sur la fertilisation des sols et sur le développement des cultures de manière à assurer l’augmentation des rendements et donc l’autosuffisance alimentaire.

La vision de la Wafa est de devenir la structure ouest-africaine de référence, regroupant les professionnels des engrais pour traiter des objectifs d’intérêt commun afin de promouvoir leur utilisation rationnelle, de les rendre compétitifs dans la perspective d’une agriculture durable.

Après avoir lu le règlement et les statuts de la Wafa, les participants ont estimé qu’il est essentiel de rédiger une nouvelle constitution en utilisant des exemples notamment celle de la constitution de l’Association africaine du commerce des semences (Afsta). Les fondements de cette nouvelle constitution sont notamment la nécessité de disposer d’un seul document organique qui répond à tous les objectifs de l’Association et permettre à ses dirigeants, par le biais des directives contenues dans ses annexes, de gérer l’Association de manière conforme aux meilleures pratiques mondiales.

A l’issue des deux jours de travaux, le président sortant Moussa Diabaté a été reconduit président de Wafa.

Sabeleh Dembélé

Le Focus du 18 février 2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît