« Théâtre et citoyenneté »,c’était le thème d’une rencontre tenue dans une famille de la rue 369 de Bamako Coura, dans le cadre du projet Les Praticables. La rencontre a été l’occasion pour les artistes et le public de débattre du théâtre et son avenir.

« Une pièce de théâtre, c’est quelqu’un. C’est une voix qui parle, c’est un esprit qui éclaire, c’est une conscience qui avertit », dit Victoire Hugo. Fort de cette philosophie, laCompagnie « Kuma Sô Théâtre »a organisé samedi une conférence débat sur le thème : « Théâtre et citoyenneté » dans le cadre des activités du projet Les Praticables.

Grâce à cette initiative innovante, les organisateurs ont amené le public à réfléchir, débattre, écouter les différents points de vues, essayer des alternatives sur la thématique de la citoyenneté, du vivre ensemble dans l’espace privilégié et sécurisé qu’offre le théâtre. Le débat a aussi porté sur le rôle du théâtre dans la construction citoyenne, son avenir au Mali et les différentes stratégies pour son essor.

A lire: THEATRE : Les Praticables, de retour du 27 novembre au 1er décembre 2018

«L’objectif a été atteint. Le débat était intéressant. Nous voulions amener les artistes et le public à parler de l’avenir du théâtre, à dialoguer sur la cohabitation et la construction des œuvres », a expliqué Lamine Diarra, se réjouissant de la volonté de la population de Bamako Coura a participé à la réussite du projet Les Praticables.

« Le pont que nous voulons établir se construit petit à petit. Et durant l’évènement, c’était magique. Nous avons bien partagé notre plat, le théâtre, avec la population. Cela est extraordinaire et c’est le début d’une nouvelle ère pour la culture malienne », a déclaré M. Diarra, directeur de la compagnie.

La rencontre a été co-animée par Mme Beatrice Dunoyer de la Tunisie, l’expert de  la culture malienne, Amadou Chabe Touré, Lamine Diarra,comédien et metteur en scène, Patrick Giraudeau et Jean Christophe Lanquetin. Elle a enregistré la participation active du maire de la commune, du chef de quartier et beaucoup de ses conseillers et d’autres hommes de culture malienne.

A lire: LES PRATICABLES : Les aide-ménagères à l’honneur

Sory I. Konaté

30minutes.net

2 décembre 2018

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît