En 8 mois d’existence, le Projet d’intervention d’urgence (PIU) Covid-19 a enregistré des irrégularités financières de 1 032 162 037 F CFA. Le constat est du Bureau du Vérificateur général (BVG).

Le Projet d’Intervention d’Urgence (PIU) Covid-19 est dénoncé par le BVG à l’issue de ses travaux de vérification. 

« Paiement intégral d’un marché non totalement exécuté pour 250 millions de F CFA, paiement de dépenses indues pour 7 189 500 F CFA, minoration des droits d’enregistrement des marchés et de la redevance de régulation pour 36 094 612 F CFA, non-paiement des droits d’enregistrement et de la redevance de régulation sur des marchés pour 159 074 461 F, non-justification des avances pour 21 937 930 F… ». Ce sont là 5 des 9 irrégularités financières détaillées et qui ont été constatées par la mission de vérification pour un montant global de 1 032 162 037 F CFA. La période concernée va du 13 mai (date de démarrage du projet) au 31 décembre 2020. Ce qui fait 8 mois de gestion.

Les opérations de dépenses, de mobilisation de fonds et de trésorerie ont fait l’objet d’examens aboutissant au résultat ainsi divulgué. La dénonciation a été faite au Procureur de la République en charge du Pôle économique et financier.

Comme à chacune de ses missions, le BVG a fait des recommandations au coordinateur du projet, à sa commission de réception, au spécialiste de gestion, au comptable, au ministre de la Santé et du Développement social ainsi qu’au DFM de la santé. Toutes les recommandations visent à corriger les irrégularités administratives constatées pour une bonne gouvernance.

Abdrahamane Dicko

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît